Menu

Covid 19 et Reprise de la transplantation rénale au Maroc

Les principales recommandations de la Société Marocaine de Néphrologie


Au Maroc, une des activités de transplantation d’organes qui a pris son essor ces dernières années, est la transplantation rénale. Elle permet à des malades qui sont en état d’insuffisance rénale terminale de vivre normalement, alors qu’auparavant, leur vie dépend de la Dialyse. Avec la crise de la Covid-19, toute activité de transplantation rénale a été interrompue en prévention de tout risque de contamination. En ce 6 juin 2021, Pr Tariq SQALLI HOUSSAINI, en tant que président de la société Marocaine de Néphrologie (SMN), annonce la publication des principales recommandations pour la reprise de la transplantation rénale, pour le bonheur de centaines voire de milliers de malades, en attente de cette alternative thérapeutique. La SMN, insiste sur le fait que ces recommandations peuvent être modifiées selon l’évolution de la situation sanitaire dans notre pays. Si LODJ Médecine Santé, publie ces recommandations, malgré leur aspect hautement technique, c’est pour montrer que nos médecins marocains Néphrologues et autres spécialistes, ont toutes les compétences requises pour émettre des avis scientifiques, hautement spécialisés, adaptés à notre contexte marocain, sans recourir à des spécialistes ou experts étrangers, qui coûtent excessivement chers. L’autre raison de la publication de l’avis scientifique d’une société savante marocaine, est pour attirer l’attention des autorités sanitaires dans notre pays, que la greffe d’organes au Maroc, accuse des retards incompréhensibles, alors que toutes les conditions pour sa relance au plus haut niveau sont réunies.



Covid 19 et Reprise de la transplantation rénale au Maroc
Première recommandation : Toutes les activités de transplantation rénale à partir de donneurs vivants et cadavériques avaient été suspendues en raison des risques liés à la pandémie COVID-19. Tenant compte de la situation épidémiologique actuelle et de la balance bénéfices/risques, la société marocaine de Néphrologie (SMN), recommande  la reprise de l’activité de transplantation rénale dans les centres de greffe nationaux en respectant des mesures strictes de prévention, de dépistage et de suivi.

2ème recommandation, Une vaccination du receveur contre SARS-CoV-2 (deux doses à 3 ou 4 semaines d’intervalle selon le vaccin utilisé), Doit être exigée avant de programmer une transplantation rénale à partir d’un donneur vivant. Par ailleurs, cette vaccination est recommandée avant l’inscription d’un candidat sur la liste d’attente de transplantation rénale à partir d’un donneur en état de mort encéphalique. Et, cette vaccination est recommandée chez tous les patients déjà inscrits sur une  liste d’attente de transplantation rénale à partir d’un donneur en état de mort encéphalique. Enfin, un dosage du taux d’anticorps anti-spike pour évaluer la réponse vaccinale est souhaitable dans toutes ces situations.

3ème recommandation: Tout candidat à la transplantation rénale à partir d’un donneur vivant apparenté ou déjà inscrit sur liste d’attente de transplantation  rénale à partir d’un donneur en état de mort encéphalique doit être mis en contre-indication temporaire de transplantation rénale tant qu’il n’a pas complété le protocole vaccinal contre SARS-CoV-2.

Pour la 4ème recommandation, Dans la transplantation rénale à partir de donneur vivant, deux stratégies de dépistage pré-greffe sont possibles. Soit, les tests RT-PCR SARS-CoV-2 sont réalisés chez le donneur et le receveur 72 heures puis 24 heures avant la date prévue de la transplantation rénale. La négativité de ces tests est une condition nécessaire pour autoriser la réalisation de la greffe rénale. Soit les tests RT-PCR SARS-CoV-2 sont réalisés chez le donneur et le receveur une semaine avant la date prévue de la transplantation rénale. En cas de négativité de ces tests, le donneur et le receveur sont alors confinés en milieu hospitalier (« bulle » intra-hospitalière) pour réduire le risque de contamination. Les tests RT-PCR SARS-CoV-2 de contrôle doivent être contrôlés négatifs dans les 24 heures précédant la réalisation de la greffe rénale.

La 5ème recommandation est lié au fait que dans la transplantation rénale à partir de donneur en état de mort encéphalique, un test RT-PCR doit être réalisé chez le donneur potentiel dès la suspicion de la mort encéphalique. Pour autoriser la réalisation de la greffe rénale, les résultats des tests RT-PCR SARS-CoV-2 du donneur et du receveur doivent obligatoirement être négatifs dans les 24 heures précédant la transplantation rénale. La 6eme recommandation est en rapport avec le fait que Les protocoles thérapeutiques  d’immunosuppression sont les mêmes que ceux préconisés en dehors de la période COVID-19. Ils tiennent compte des paramètres liés au donneur et au receveur et de la stratification du risque immunologique. Enfin, la 7recommandation,  Les mesures de prévention du risque d’infection COVID-19 doivent être renforcées chez le patient transplanté rénal et son entourage.

L’auto-surveillance et le  suivi médical à la recherche de signes orientant vers une infection COVID-19 doivent être rigoureux. Cependant, les tests de dépistage de l’infection COVID-19 ne sont préconisés qu’en cas de signes évocateurs ou de contact avéré avec une personne infectée.

Lu 223 fois
Lundi 7 Juin 2021




Dr Anwar CHERKAOUI

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html

Magazine créé avec Madmagz.


L'ODJ WEB MAG