Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Dérive coloniale du Parlement européen




Par Pr Aziza Benkirane

Dérive coloniale du Parlement européen
Les marocains, les africains, et les arabes doivent remercier l’Espagne d’avoir réussi à se dévoiler publiquement, puis à instrumentaliser et piéger le Parlement Européen, dans un magnifique dérapage d’acte de guerre coloniale, en violation des conventions internationales.

En déclarant que Sebta et Melilla – pourtant exclues de l’OTAN - sont des villes espagnoles et que les frontières externes de l’Europe se trouvaient au Maroc, le Parlement Européen et l’Espagne ont allumé un incendie, et soulevé l’unanimité des parlements africain et arabe contre « ce fatras de fake news » pour reprendre les termes de l’eurodéputé tchèque. 

Outre les droits des enfants, dont le Maroc se préoccupe depuis des années, de quoi l’Espagne et l’Europe peuvent-ils encore accuser le Maroc pour tordre le cou à la seule vérité, à savoir la décision irresponsable de Madrid de masquer et protéger l’entrée en Europe d’un grand criminel de guerre, demandé par sa propre justice, sous un faux nom, avec un faux passeport diplomatique, d’avoir prémédité son impunité, et refusé de le juger pour ses crimes, au grand mépris de ses quelques 300 victimes espagnols et marocains. Sans parler du droit des enfants enrôlés et militarisés dans ses milices par ce criminel, et des violences et brutalités policières espagnoles contre les enfants à Sebta, passés également sous silence par le parlement de l’UE. 

Dans cette solidarité aveugle du parlement européen, où sont les « valeurs démocratiques occidentales » dont il cautionne la violation par l’Espagne ? Le respect des droits humains et l’état de droit ne sont-ils valables que pour créer des conflits modernes, et légitimer des actes de guerre contre les peuples africains et arabes ?

Quelle que soit l’ampleur de leur vendetta, quoique pourront inventer de surréaliste leurs ONG, ou dire leurs puissants médias, les européens ne pourront jamais effacer une telle ignominie, et cette forme moderne de colonialisme ou veut s’engouffrer l’Espagne, et entrainer l’UE avec elle.

Les choses sont claires aujourd’hui, il y a l’Europe pour qui tout est permis. Et son projet « humanitaire » en dehors de ses frontières est le chaos au nom de la démocratie. Les Africains et les Arabes seraient complices s’ils ne retiraient pas immédiatement leurs billes de l’Espagne, et peut-être même de l’Europe.
 

Par Pr Aziza Benkirane




Samedi 12 Juin 2021

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.