L'ODJ Média



Fashion Week : Kylie Jenner critiquée pour avoir porté une tête de lion comme accessoire


Rédigé par le Jeudi 26 Janvier 2023

Lors de la Fashion Week à Paris, Kylie Jenner et des mannequins de la marque Schiaparelli, se sont présentées avec des looks exceptionnels : une tête de lion, un loup et une panthère.



Un look audacieux

La Fashion Week est de retour. De nombreuses stars étaient présentes pour l’occasion comme Carla Bruni, Camille Cottin ou encore Catherine Deneuve. Des célébrités connues du monde entier se sont également déplacées. C’est le cas de Kylie Jenner qui a assisté à plusieurs shows, dont celui de la maison Schiaparelli.

Pour l’occasion, la stars portait une tenue de la marque. En effet, elle était vêtue d’une robe noir avec grande fausse tête de lion en accessoire. Une des pièces phares de la nouvelle collection puisque les mannequins Irina Shayk et Naomi Campbell ont défilé dans des tenues très similaires à savoir un loup ou une panthère des neiges. Cependant, celle que portait Kylie Jenner a beaucoup fait débat sur les réseaux sociaux. 

Peta dénonce l'utilisation de fausses têtes d'animaux sur les robes de la maison Schiaparelli

L’association de défense des animaux Peta n’a pas manqué de faire savoir son désaccord face à l’utilisation de telles tenues. D’autant plus que Daniel Roseberry, directeur artistique de Schiaparelli avait précédemment assuré sur Instagram qu’« aucun animal n’a été blessé pour la fabrication de ce look ».

« Bien que l’art, y compris la mode, puisse être subjectif, l’affirmation de Schiaparelli selon laquelle ’aucun animal n’a été blessé’ lors de la fabrication de cette robe à tête de lion portée par Kylie Jenner est objectivement fausse », a répliqué l’association au créateur sur Twitter.


L'association PETA rappelle que « des vers à soie ont été bouillis vivants et des moutons ont été exploités pour leurs toisons pour obtenir la soie et la laine utilisées dans la confection de ces fausses têtes d’animaux ». Elle estime à ce titre que la maison Schiaparelli devrait plutôt « se tourner vers des matériaux d’origine non animale».

Daniel Roseberry quant à lui, a expliqué dans les notes du défilé que ces créations de fausse taxidermie à partir de résine et autres matériaux artificiels incarnaient les «cercles de l’enfer de Dante» et a dit que ces animaux représentent <<la luxure, la fierté et l’avarice».
 
 



L'ODJ avec ELLE





Basma Berrada
Jeune journaliste à l'ODJ En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 26 Janvier 2023

Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.




























Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page