Menu

Fausse couche : curetage ou pas ?


Beaucoup de femmes, en plus d’être terriblement déçue par l’annonce de l’arrêt de leur grossesse, ne savent pas quoi faire par la suite en cas de fausse couche.



Dr Hicham BEN ABBES TAARJI : Mes explications

Malheureusement, vous avez eu vos règles alors que vous espériez tant cette grossesse. Ou bien l’avis du gynéco tombe durement :

Fausse couche, grossesse arrêtée (pas d’activité cardiaque), œuf clair (sac vide sans embryons).

Ne désespérez pas,  car c’est un phénomène très fréquent et souvent salutaire.

Sachez que 50% des grossesses chutent avec les règles sans que la femme s’en rende compte, et que seulement 10% sont symptomatiques. Le Bon Dieu élimine souvent d’emblée les embryons mal formés. Ça n’empêche pas de retomber enceinte quelques mois plus tard.

L’échographie précoce par le vagin va permettre de voir un sac intra-utérin dès 4 semaines d’aménorrhée, c’est à dire dès la 3ème semaine de grossesse. Seul le recontrôle 7 à 15 jours plus tard permet d’affirmer la bonne évolutivité de la grossesse et son bon emplacement intra-utérin. Maintenant que faire en cas de fausse couche?  Si vous saignez beaucoup, il faut arrêter cette hémorragie par un curetage en clinique.

Sinon, Il y a 3 possibilités :
 

1. Ne rien faire, attendre l’expulsion spontanée, ce qui peut prendre quelques jours, voire des semaines mais surtout elle peut nécessiter encore un curetage s’il reste des débris.
2. Donner des médicaments pour accélérer le processus, mais cela peut également requérir un curetage.
3. Faire un curetage aspiratif d’emblée pour en finir rapidement mais sous contrôle échographique au bloc pour s’assurer de tout évacuer.


Les 3 attitudes se valent. L’essentiel est d’avoir une vacuité utérine, c’est à dire de s’assurer qu’il ne reste rien dans la cavité au bout de quelques semaines, car ces débris sont sources d’accolements qui entraînent une infertilité. 

En cas de fausses couches à répétition (3 ou plus suivies), il est nécessaire de consulter un spécialiste afin d’en rechercher une cause à même de la traiter et d’éviter une autre récidive. Il y a toujours un espoir !!!

Dr Hicham BEN ABBES TAARJI


Lu 43 fois
Lundi 6 Septembre 2021




La rédaction

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Octobre 2021 - 14:58 Le cœur entre le maître et la disciple


Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html

Magazine créé avec Madmagz.


L'ODJ WEB MAG