Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search






Fumeurs : l’Amputation ou l’arrêt du tabac




Dr Anwar CHERKAOUI

C’est la science médicale qui le reconfirme de nouveau. Il y a une maladie qui se caractérise par le rétrécissement des petits artères et veines qui irriguent les membres à cause du tabagisme. Cette maladie plrte le nom de LÉO BURGER.
Et La clope est La principale cause de cette pathologie qui conduit à la gangrène et puis a l’amputation.
 
Cette donnée scientifique vient de nouveau d’être confirmée dans une étude réalisé par l’équipe du service  de chirurgie cardiovasculaire du CHU Ibn Rochd de Casablanca.
 
La maladie de Léo Berger est une pathologie rare et touche essentiellement l’homme de moins de 45 ans.
 
L’étude marocaine confirme le fait que cette pathologie est strictement liée à la consommation tabagique. Et si elle est plus fréquente chez les hommes, la prévalence chez les femmes serait en augmentation.
 
Et si l’étiologie principale demeure inconnue, il n’en demeure moins qu’il existe une corrélation presque indissociable entre cette maladie et la consommation du tabac.
 
Ce facteur de risque est considéré comme dominant, non seulement lors des manifestations initiales de la maladie, mais aussi lors de poussées récidivantes.
La fréquence de la maladie dépend de l’importance de l’intoxication tabagique. 
 
L’équipe de chirurgie cardiovasculaire du CHU Ibn Rochd de Casablanca, rappelle également qu’il existe aussi des cas de maladie de Buerger associés à l’utilisation de cannabis ou de drogues
 
Il faut savoir que la maladie atteint typiquement des hommes jeunes, avec un début des symptômes avant l’âge de 40-50 ans. Tous fumeurs.
Généralement l’atteinte des artères est révélée par une sensation de froideur, d’engourdissement, un phénomène de Raynaud des pieds, des mains, voire de l’ensemble des membres inférieurs ou supérieurs.
Le phénomène de Raynaud étant un trouble réversible de la circulation sanguine au niveau des extrémités, principalement les doigts, plus rarement les orteils et parfois le nez et les oreilles.
 
Avec la progression de la maladie, une ischémie critique peut survenir, à savoir une insuffisance voire un arrêt de la circulation ou de l’irrigation sanguine.
Des troubles trophiques, accompagnés généralement de douleurs intenses, sont le plus souvent révélateurs.
 
Il est donc fondamental, à ce stade, de faire de larges investigations, notamment des radiologies qui évaluent l’état de la vascularisation des 4 membres, supérieurs et inférieurs.
 
 Car, il y a le risque de propagation de l’atteinte vers d’autres territoires vasculaires, cérébraux, coronariens, rénaux, pulmonaires voire rétiniens. 
 
L’échographie Doppler, l'angio tomodensitométrie ou l’angio-IRM des membres, peuvent montrer des lésions distales évocatrices de la maladie à des stades avancés, indique le radiologue Dr Bounhir BOUMEHDI.
 
Il y a plusieurs familles de médicaments pour essayer de stopper l’évolution de la maladie de buerger, mais leur efficacité est limitée,
Il y a  le recours à des tentatives de pontages vasculaires pour court-circuiter les zones vasculaires obstruées, et éviter de la sorte l’amputation, mais les chances de succès restent faibles. 
 
La seule stratégie efficace pour prévenir la progression de la maladie et éviter l’amputation est l’arrêt de l’intoxication tabagique.
 
Par conséquent, les patients doivent se voir proposer un suivi comportant une consultation spécialisée en tabacologie et un soutien psychologique.
 
En effet, même la consommation d’une ou deux cigarettes par jour peut maintenir la maladie en activité.
 
Ainsi, conclut l’étude des professeurs ETTAOUMI et BELMAACHI du CHU Ibn Rochd de Casablanca, parmi les 120 patients suivis pour une maladie de Buerger, 43% ont arrêté de fumer après une moyenne de 7,6 années de suivi.
 
En l’absence de gangrène au moment de l’arrêt de fumer, l’amputation n’a pas été nécessaire.
De ce fait, 94% des patients qui ont arrêté de fumer ont évité l’amputation. 

Lu 393 fois
Lundi 23 Mai 2022




Zineb Benmoussa
Jeune journaliste à l'ODJ , lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.







Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html















Partager ce site