Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








"Il meurt lentement" ou ... n'existe nullement


Je partage ici le magique et magistral poème de la brésilienne Martha Medeiros, "il meurt lentement", longtemps attribué à Pablo Neruda.



Par Najib Mikou

Un véritable plaidoyer pour mériter la chance de vivre, pour exister. Un véritable discours de la méthode pour ... vivre pleinement.

Une véritable recette pour donner du sens et de la consistance à sa vie. Une véritable démonstration de toute la différence entre se contenter de vivre comme toutes les créatures, chats, sardines et haricots compris, et jubiler d'existence parmi des humains en parfaite symbiose et connection avec leur âme.

Pas du tout besoin d'être exceptionnel, ou particulier pour ce faire. La vie est un bien commun à tous ceux qui veulent exister au lieu de juste vivre. L'avantage c'est qu'il n'est jamais trop tard pour se ressaisir, pour exister.


"Il meurt lentement"

celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux. Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les cœurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu’il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !
Risque-toi aujourd’hui !
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux !"


Et moi j'ajouterais volontiers à ton beau poème chère Martha :
il meurt lentement
celui qui renonce à son âme
par prédation,
celui qui tait ses valeurs
avec préméditation,
celui pour qui TOUT se vend et s'achète,
même par dilapidation,
celui capable de se recueillir face au diable
par pléonexie, par voration,

Rédigé par Najib Mikou



Mercredi 27 Avril 2022


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Juin 2022 - 13:01 Le "Nouveau monde"

Samedi 18 Juin 2022 - 01:13 I am her

Coup de cœur | Chroniqueurs invités



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.