Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




J'ai peur pour ma planète , j'ai mal à mon humanité ..


Du Costa Rica au Sénégal , on dévaste les espaces naturels au nom du productivisme et des exportations tous azimuts .



Par Hafid Fassi Fihri

J'ai peur pour ma planète , j'ai mal à mon humanité ..
Un pays comme le Costa Rica a ainsi , il y a vingt cinq ans de cela dévasté une grosse partie de ses forêts , juste parce que les riches propriétaires terriens avaient besoin de plus d'espace pour l'élevage de boeufs , afin d'exporter  de plus en plus  de steaks hachés nécessaires aux hamburgers servis dans les fast -food d'Amérique .
 
Les américains pourront toujours chercher leur viande ailleurs , mais jamais le Costa Rica ne retrouvera ses forêts .
 
Mais en même temps , à quoi servent des gouvernements s'ils ne sont même pas capables de protéger des milieux naturels et écologiques nécessaires au bien-être des populations  .
 
Au Sénégal , un petit poisson  la sardinelle , est la principale ressource de milliers de pêcheurs , le seul gagne pain de populations entières sans autre moyen de subsistance , et surtout l'aliment et la protéine principale ..
 
Là aussi , des dizaines de chalutiers , Battant pavillon  chinois la plupart du temps , pillent dans l'illégalité parfaite les ressources halieutiques et privent ainsi les petits pêcheurs d'une grosse partie des stocks de sardinelle . 
 
Ces bateaux usines transforment sur place ces sardinelles en farines de poisson destinés à l'alimentation du saumon d'élevage dans les pays riches ..
 
Par ailleurs , des dizaines d'usines de farine de poisson  ont poussé ces dernières années sur les côtés du Sénégal accentuant encore plus  la précarité des ressources et la vulnérabilité des pêcheurs et des populations locales .
 
Mais là aussi que font les gouvernants  face à cette pression insoutenable sur les stocks de poissons !?
 
Résultat : avec la rareté des ressources , la pauvreté et la misère vont exploser chez ces populations qui n'auront d'autre choix que d'émigrer vers des cieux plus cléments .
 
Oui , au Costa Rica comme au Sénégal et certainement dans beaucoup d'autres pays du sud , des catastrophes écologiques en cours sont de véritables bombes à retardement pour la planète .
 
Pourtant , les pays riches continueront de piller les ressources des pays pauvres et , en parfaits donneurs de leçons ,  à nous assommer avec des slogans sur le commerce équitable et le droit au développement durable .
 
J'ai peur pour ma planète , j'ai mal à mon humanité .

Magazine créé avec Madmagz.






Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Lundi 27 Décembre 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2022 - 14:55 Qui va changer le monde ?

Dimanche 25 Septembre 2022 - 21:25 Le jour où l'Occident a sacrifié l'Ukraine

Billet



Magazine créé avec Madmagz.