Menu

« Jat ou Mchat », nouveau clip de Nasr Mégri


Un come back électrique

Nasr Megri a clôturé l’année 2020 avec son dernier clip « Jat ou Mchat », une nouvelle production qui marque l’empreinte et le retour du style Megri. Une touche artistique qui leur est particulière, mêlant l’authenticité de la chanson marocaine, avec modernité, pour ce qui est de la composition musicale. Pour ce retour électrique, les sons de la guitare (électrique) sont très présents.



Riche de plusieurs albums, de tournées nationales et internationales, de prix et de distinctions, ce jeune ambassadeur de la Moroccan Pop poursuit le chemin de la célébrité.
 
C’est un come-back électrique qui plait et qui donne du baume au cœur à notre jeunesse. La chanson a été produite par tout un staff de professionnels.
 
Le clip  « Jat ou Mchat » a été réalisé par Ben Hitch qui a également coécrit la chanson avec Nasr Megri.

La composition et les arrangements sont de notre jeune chanteur. La chanson a été enregistrée au studio Marina Bouregreg, avec l’ingénieur de son, Mounir Toumani.
 
Le jeune chanteur auteur et compositeur n’a guère chômé en cette année de crise sanitaire et de confinement. C’est une grande responsabilité que de porter le flambeau des Megri, ou plutôt de la Mégrimania et d’être le porte-drapeau du Mouvement musical Mégri, fondé par son père feu Al-Moussiqar Hassan Mégri.
 
Une année après le clip « Al Wadaa », en hommage à feu son père, Nasr sort le tube « Jat ou Mchat » avec lequel l’artiste estime renouer avec son public.


Entretien avec Nasr Megri, chanteur, auteur et compositeur

« Al wadaa » en 2019 en hommage à votre feu père, « Jat ou Mchat », un nouveau clip en ce début d'année 2021, quelles sont les perspectives futures en matière d'innovation artistique ?   
 
Nasr Megri : Le programme 2021 s’annonce chargé. J’ai déjà composé une trentaine de chansons tout au long de la période du confinement dont « Jat ou mchat ». L’objectif de toute cette synergie est de produire plusieurs clips en cette année 2021 inchallah. J’ai travaillé avec Mustapha Bara pour ce qui est des paroles de quelques chansons, avec Ben Hitch aussi pour les paroles et la réalisation du clip.
 
 
Et pour ce qui est des projets artistiques concernant Hassan Megri ?
 
Nasr Megri : Il y aura d’autres projets artistiques en parallèle. Tout d’abord, l’anthologie du musicien défunt Hassan Megri. Il s’agit d’un documentaire qui va être filmé cette année. Le projet est en cours de préparation depuis fin 2019. Il fallait tout d’abord faire le ramassage des archives, des photos, des vidéos, des cassettes VHS, des cassettes audio etc. Il y aura d’autres surprises et projets dont la célébration de 50 ans de la chanson « Sabbar » écrite et composée en 1971 par feu mon père.


Pour Jat W Mchat, vous avez opté pour une diversité et coopération artistique. Quelle en est la valeur ajoutée ?   

Nasr Megri : Je ne travaille jamais seul, seulement en phase d’inspiration. C’est tout un travail d’équipe, dans le studio, dans le clip, sur la scène quand je chante : des poètes, des musiciens, des réalisateurs, des ingénieurs de son, des photographes, des caméramans...m’accompagnent.  Quand mon défunt père était là, il était avec moi dans quelques compositions et dans la direction artistique.
 
 
 C'est une grande responsabilité que d'être né dans une famille d'artiste. Il faut toujours chercher le meilleur pour rester au même niveau des productions du père, oncles et tante?  
 
Nasr Megri : C’est un grand enrichissement. Cette responsabilité se construit et tout travail doit être fait avec le cœur. Il faut toute une série de valeurs pour réussir son projet artistique, en plus de son bagage académique (licence en musique, conservatoire : solfège, guitare et piano) et du professionnalisme. En plus, il faut être ponctuel, sérieux et bosseur et avoir, le don et le talent artistique.
Mon père a, à son actif, plus de 250 chansons composées. Il mérite le titre du musicien des générations. C’est ce qui me donne l’énergie et la force de percer, de suivre son parcours et d’arriver comme lui. Je crois que je suis sur la bonne voie, bien accompagné d’un bon staff.
 
Bouteina BENNANI

Jeudi 14 Janvier 2021

Rédigé par Bouteina BENNANI le Jeudi 14 Janvier 2021


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Mars 2021 - 12:57 Hatim Ammor, nouvel ambassadeur de OPPO




Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté

Magazine créé avec Madmagz.