Menu
lodj lodj
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
search





L'UpM appelle, au Jour de la Terre, à des solutions régionales de financement climatique


La Méditerranée est l'une des régions du monde les plus durement touchées par le changement climatique, avec des températures qui augmentent 20 % plus vite qu'ailleurs. L'Union pour la Méditerranée (UpM) promeut plus de 1000 solutions de la Fondation Solar Impulse pour la protection de l'environnement d'une manière financièrement rentable.
L'UpM s'associe à R20 - Regions of Climate Action, pour fournir le premier fonds régional soutenant spécifiquement des projets climatiques dans les zones côtières méditerranéennes.



La Méditerranée est l'une des régions du monde les plus touchées par le changement climatique. Elle se réchauffe 20 % plus vite que la moyenne mondiale, selon le tout premier rapport scientifique sur l'impact du changement climatique en Méditerranée, développé par un réseau de plus de 80 d’experts méditerranéens sur les changements climatiques et environnementaux (MedECC) et soutenu par l'UpM, la seule organisation intergouvernementale euro-méditerranéenne réunissant les pays de l'Union européenne et 15 pays du sud et de l'est de la Méditerranée.

« Le Jour de la Terre met en lumière la nécessité urgente d'un changement face à la crise environnementale qui menace notre planète », a déclaré le Secrétaire Général Adjoint de l’UpM Grammenos Mastrojeni.

« Malheureusement, les zones les plus polluées et qui subissent les effets néfastes tels que les sécheresses et la pénurie d’eau les plus sévères, abritent les communautés les moins riches et les moins équipées pour y faire face. Il existe un réel risque d’entrer dans un cercle vicieux de dommages climatiques et augmentation de la pauvreté. L'UpM estime que prendre des mesures pour protéger et restaurer l'environnement peut également stimuler le développement humain. Nous pouvons transformer ce cercle vicieux en un cercle vertueux, où les communautés humaines et la planète peuvent se protéger et s'épanouir les unes les autres. »

Bertrand Piccard, fondateur et Président de la Fondation Solar Impulse, partage cette conviction de protection de l'environnement sans compromettre les progrès humains et la croissance économique. Il y a cinq ans, il a entrepris de faire le tour du monde dans un avion à énergie solaire, sans utiliser une seule goutte de carburant. Cet exploit a démontré ce que les énergies renouvelables et les technologies propres peuvent réellement accomplir et a servi de point de départ à un projet ambitieux : ce mois-ci, la Fondation a identifié, évalué et approuvé plus de 1000 solutions pour protéger l'environnement d’une manière économiquement viable, socialement responsable et durable. Il est déterminé à promouvoir de nouveaux modes de vie, de consommation et de production, dans des régions comme la Méditerranée, qui subissent déjà les effets désastreux du changement climatique. Ce pionnier suisse estime que ces enjeux peuvent être considérés comme un facteur fédérateur :

« les pays méditerranéens devraient unir leurs forces pour mobiliser toutes leurs ressources technologiques… la production d'énergie propre et les méthodes de gestion de la production et des déchets pourraient être un excellent moyen de renforcer les liens interrégionaux, grâce à des objectifs et succès communs ».

 Le Secrétariat de l'UpM a signé un partenariat avec l'Alliance mondiale pour des solutions efficaces (WAES) de la Fondation Solar Impulse, en 2017. Cette coopération offre l'occasion d'enrichir le dialogue politique sur l'énergie, le changement climatique et de mobiliser le secteur privé pour un programme ambitieux de développement durable dans la région euro-méditerranéenne. Le WAES contribue aux trois plateformes énergétiques de l'UpM, en particulier celle sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, qui vise à promouvoir l'accès à des services énergétiques sûrs, abordables et fiables pour la région.

L’obtention d’un soutien financier et d’investissements constitue un élément clé de la mise en œuvre d’initiatives durables réussies comme celle de Bertrand Piccard. L'UpM s'associe à R20 - Regions of Climate Action, afin de mettre en place cette année le premier Fonds régional méditerranéen pour le climat (SCF) pour promouvoir une atténuation et une adaptation climatiques dans les zones côtières du bassin méditerranéen.

R20 est une organisation internationale à but non lucratif qui soutient le développement de projets d'infrastructure à faible émission de carbone et résilients au climat, dans les domaines des énergies renouvelables, de l'efficacité énergétique et de l'optimisation des déchets. Le SCF méditerranéen (SCF-Med) se concentrera sur les opportunités et risques spécifiques aux zones côtières méditerranéennes : la gestion des déchets et l'assainissement dans les villes côtières, la protection et la préservation de la biodiversité marine, la promotion des énergies marines renouvelables et la garantie que des secteurs tels que le tourisme, l'agriculture, la pêche et le transport maritime se développent dans le cadre d'une reprise économique durable.
 






Vendredi 23 Avril 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Décembre 2021 - 13:43 Coupe arabe : Maroc - Algérie , c'est que du foot ..

Mardi 7 Décembre 2021 - 14:16 La France en 2022 : Ben , voyons !

L'ODJ Room | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Web Vidéo | Digital & Tech | Juke-Box | Magazine