Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search






La cancérologie Marocaine à la pointe des dernières technologies thérapeutiques


La communauté internationale célèbre le 4 Février de chaque année la Journée mondiale contre le cancer.
C’est une occasion poir l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) et l’Union internationale contre le cancer (UICC), de dresser l’état des lieux de l’avancée des moyens mis au point par les différents pays pour couper les pattes à ce crabe, qui continue de dévorer des milliers de vies.

Le Maroc est-il au diapason des dernières techniques thérapeutiques contre les cancers?

Pour en savoir plus, lodj médecine et santé a recueilli des données récentes dans le domaine de la cancérologie marocaine avec deux spécialistes, Dr Ikram NEJJAR, radiothérapeute et Dr Mounir BACHOUCHI, Oncologue-chimiotherapeute, directeur du centre d’oncologie 16 novembre.



Par Dr Anwar CHERKAOUI

cancerologie.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (3.36 Mo)

Les traitements contre les cancers ne cessent d’évoluer. La chirurgie carcinologique est de plus en plus affinée. Les molécules de chimiothérapie sont de plus en plus ciblées avec moins d'effets secondaires.

La radiothérapie est de plus en plus précise, de plus en plus puissante et efficace, au point qu’elle joue également le rôle de la chirurgie. Explications
 
Dans le traitement des cancers, les plus grandes avancées en matière de radiothérapie ont été obtenues en radiochirurgie et en radiothérapie stéréotaxique.

C’est une technique de radiothérapie non invasive, de haute précision et sans chirurgie.
En quelques séances, cette technique permet de délivrer aux tumeurs malignes de petite taille, des doses curatives, tout en préservant les tissus sains avoisinants, indique Dr Ikram NEJJAR, Cancérologue et radiothérapeute au centre d’oncologie 16 novembre de Rabat
 

Cette technique est particulièrement utile pour traiter des tumeurs profondes pour lesquelles il serait trop dangereux de réaliser une intervention chirurgicale. Contrairement aux radiothérapies classiques, la radiochirurgie nécessite très peu de séances.
 
La radiochirurgie n’est pas adaptée à tous les types de tumeurs. Elle est réservée aux tumeurs de petite taille. Il peut s’agir notamment des méningiomes, des neurinomes, de certaines métastases isolées et des tumeurs qui se développent au niveau de l’hypophyse.
 
Elle ne peut pas être utilisée pour traiter les tumeurs étendues ou infiltrantes, comme le glioblastome, ni les tumeurs trop proches de certaines zones sensibles, notamment les nerfs optiques.
 
Mais avant d’aller plus loin, il faut préciser que la radiothérapie est un traitement locorégional basé sur l’utilisation des rayonnements ionisants (rayons).

Ces derniers détruisent les cellules cancéreuses et certaines tumeurs bénignes.
Son rôle incontournable en cancérologie s'inscrit toujours dans un contexte de stratégie multidisciplinaire.

La radiothérapie est souvent associée à la chirurgie et aux traitements systémiques (Chimiothérapie, thérapies ciblées, immunothérapie). Elle peut être exclusive dans certaines situations cliniques.

La radiothérapie a énormément évolué depuis ces dernières années grâce aux progrès de l’imagerie et de l'informatique.

Les plus grandes avancées en matière de radiothérapie ont été réalisées en radiochirurgie et en radiothérapie stéréotaxique.

Il s’agit d’une technique de radiothérapie non invasive (sans chirurgie) de haute précision. Elle permet en quelques séances, de délivrer aux tumeurs de petit volume, les doses thérapeutiques nécessaires. tout en gardant intact les parties saines avoisinantes.

Elle a facilité le traitement de lésions inaccessibles à la chirurgie notamment en neurochirurgie où les séquelles sont parfois très lourdes à gérer après un acte chirurgical réalisé au niveau du cerveau.

Le but thérapeutique de la dernière génération des appareils de radiothérapie, qui font fonction d’acte chirurgical sans ouvrir le crâne, est de détruire la tumeur en causant le moins d’effets secondaires possibles.

La dose délivrée à chaque séance est plus élevée que lors de la radiothérapie classique. Cette dernière nécessite des durées de traitement étalées sur plusieurs semaines. 
Cette courte durée de traitement associée à une efficacité accrue sans séquelles sont des arguments de poids dans le développement de cette technique.
 
L’indication d’une radiochirurgie est posée par un comité pluridisciplinaire de décision thérapeutique.

Sa mise en place suppose que le radiothérapeute et son équipe disposent de moyens d’imagerie adaptés ( scanner 4 D , IRM , Pet scanner ) ainsi que du matériel spécifique pour immobiliser le patient (moyens de contention dédiés  à la stéréotaxie).

Car, il est impératif de prendre en compte les mouvements des cibles à traiter grâce aux systèmes d’imagerie et de recadrage tels que le gating pour adapter la balistique aux mouvements respiratoires.

Le gating est un système qui, au cours d’une radiothérapie, permet d’arrêter et de reprendre l’irradiation en suivant la respiration ou les battements du cœur.
 
De même, il faut avoir à portée de main, la technique du  « tracking », afin de pouvoir suivre les mouvements de la tumeur par le faisceau d’irradiation lui-même au niveau d’organes mobiles tels que le foie ou la prostate, précise Dr Mounir BACHOUCHI, Médecin oncologue et Directeur du centre d’oncologie 16 novembre de Rabat.
 
Il faut savoir qu’aujourd’hui, il existe des machines de traitement conçues et dédiées à cette technique telles que le Gammaknife, le Cyberknife , le Novalis  et plus récemment l’ EDGE.
Ces appareils de radiothérapie permettent de délivrer la dose à l’aide de mini-faisceaux dans différents plans de l’espace avec une précision inframillimétrique. 
 
Ainsi, la radiochirurgie peut être indiquée pour traiter des localisations cancéreuses extra-crâniennes telles que les cancers du poumon, du foie, du pancréas, de la prostate ainsi qu’aux métastases pulmonaires, hépatiques, osseuses, et ganglionnaires, relevé Dr Ikram NEJJAR
 
Cette nouvelle technique de radiothérapie  permet aussi la réirradiations en cas de rechute localisée, sans toucher aux tissus avoisinants sains.
 
Le dernier né de cette technologie est une machine dédiée à la radiochirurgie intra et extra crânienne.

Grâce au système Identify, il permet un meilleur repositionnement du patient avec  une sécurité optimale du traitement en SGRT (Surface guided radiation therapy). C’est un système qui permet de détecter tout mouvement de la position du patient en cours de traitement et agit en conséquence.
 
Cet appareil est équipé d’un système de tracking : Calypso. Il permet de traiter des cibles mobiles telles que les cancers prostatiques, pulmonaires et hépatiques grâce à l’insertion dans ou à proximité de la tumeur de transpondeurs radio opaques qui émettent des ondes électromagnétiques qui seront repérées par et suivis pendant la séance de traitement via des caméra et un système ayant les propriétés d’un GPS.
 
De même, la dernière génération des appareils de radiothérapie est également équipée du système Hyperarc qui permet le traitement en une seule et même séance de multiples localisations métastatiques cérébrales.
 
La radiochirurgie se positionne aujourd’hui comme un élément incontournable dans les traitements ciblés et personnalisés des cancers.
 
Et espérons qu’avec la généralisation de l’assurance maladie, un grand nombre de Marocains et de Marocaines atteints par ce mal, puisse bénéficier des dernières possibilités thérapeutiques offertes dans notre pays.
 
Mais, le mot clé pour gagner la bataille contre le cancer, assène Dr Mounir BACHOUCI, c’est le diagnostic précoce.

Toute maligne diagnostiquée tôt, lorsqu’elle est de petite taille, est guérissable. Et le cancer ne sera alors qu’un mauvais souvenir.

Lu 222 fois
Vendredi 4 Février 2022




Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.







Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html















Partager ce site