Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search






La résistance aux antibiotiques tue de plus en plus


Les auteurs de cette étude, financée par la Fondation Bill et Melinda Gates, le Wellcome Trust et le ministère britannique de la Santé, estiment que la résistance aux antibiotiques aurait été à l’origine de 1,27 million de décès à travers le monde en 2019.



1,27 million de décès seraient directement attribuables à l’antibiorésistance

L’antibiorésistance est devenue un problème majeur de santé publique. Selon une équipe de chercheurs américains et britanniques, 1,27 million de décès lui étaient attribuables à travers le monde en 2019

De plus, l’antibiorésistance aurait été un facteur contribuant à 4,95 millions de décès. Le problème apparaît le plus aigu en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud-Est, en Europe de l’Est et au sud de l’Amérique latine.

L’équipe de chercheurs s’est penchée sur 23 pathogènes différentes et 88 combinaisons « pathogène-médicament ». Il apparaît néanmoins que seuls six pathogènes auraient été un facteur contribuant dans 73 % des décès partiellement attribuables à l’antibiorésistance (soit 929.000 décès survenus en 2019) : il s’agit des bactéries Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Klebsiella pneumoniae, Streptococcus pneumoniae, Acinetobacter baumannii et Pseudomonas aeruginosa.

Le plus grand nombre de décès dans lesquels l’antibiorésistance aurait été un facteur contribuant aurait été lié aux infections des voies respiratoires inférieures (1,5 million de décès en 2019).

 


Utiliser de meilleurs antibiotiques et les utiliser à bon escient surtout

Pour venir à bout de ce problème, les auteurs de l’étude font plusieurs recommandations. Tout d’abord, agir en amont pour faire diminuer le nombre d’infections. Ensuite, améliorer l’accès aux antibiotiques de deuxième ligne (à utiliser à bon escient bien évidemment).

Il conviendrait ensuite d’augmenter la couverture vaccinale (pour les maladies contre lesquelles des vaccins existent) et, enfin, accélérer la recherche pour développer de nouveaux traitements antibiotiques.

Afin d’améliorer la surveillance des antibiotiques et permettre des études comme celle-ci, l’équipe de chercheurs prône une meilleure remontée des données sur l’utilisation de ces traitements, afin d’alimenter les statistiques nationales qui permettent la conduite d’études de ce type.
 

Source : https://www.consoglobe.com/antibioresistance-morta...

Lu 135 fois
Mercredi 9 Février 2022





Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.







Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html















Partager ce site