Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search





Le FMI évalue la dette mondiale en 2020 : Un niveau record de 226.000 milliards de dollars


Les pouvoirs publics doivent trouver le juste équilibre dans un contexte de fort endettement et d’inflation croissante. Cet énoncé émane du FMI.



le_fmi_evalue_la_dette_mondiale_en_2020.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (2.29 Mo)

Et pour causes, le département des finances publiques de cette institution de Bretton Woods constate, à travers un article de blog daté du 15 décembre, le fait que l’année 2020 a vu la plus forte augmentation de la dette sur un an depuis la Seconde Guerre mondiale : la dette mondiale en augmentation de 28 points de pourcentage a atteint, au moment où le monde entier traversait une crise sanitaire et une profonde récession, un niveau record de 226 000 milliards de dollars.

Soit, 256 % du PIB mondial, à en juger par la dernière mise à jour de la Base de données mondiale du FMI sur la dette.

Aussi, est-il précisé, de même source, qu’un « peu plus de la moitié de cette augmentation revient aux emprunts contractés par les États dont le ratio de la dette publique mondiale avait bondi à un niveau record de 99 % du PIB mondial ». Quoique « la dette privée contractée par les sociétés non-financières et les ménages ait, elle aussi, atteint de nouveaux sommets ».

De même, « l’accroissement de la dette est particulièrement marqué dans les pays avancés, où la dette publique est passée d’environ 70 % du PIB en 2007 à 124 % du PIB en 2020. Quant à la dette privée, elle a augmenté plus lentement, passant de 164 % à 178 % du PIB au cours de la même période ».
Désormais, soutient, le FMI, « la dette publique représente près de 40 % de la dette mondiale totale, une proportion jamais atteinte depuis le milieu des années 60 ».
 
Pour le FMI, « l’accumulation de dette publique depuis 2007 tient largement aux deux crises économiques majeures auxquelles ont fait face les États, à savoir la crise financière mondiale puis la pandémie de COVID-19 ».

A ce niveau, le FMI évoque une certaine fracture financière dans la mesure ou la dynamique de la dette est loin d’être la même dans tous les pays : Les pays avancés et la Chine sont responsables de plus de 90 % des 28 000 milliards de dollars de dette supplémentaire contractée en 2020.






Noureddine Batije
Noureddine BATIJE est un journaliste spécialiste en investigation journalistique et traitement de... En savoir plus sur cet auteur
Dimanche 19 Décembre 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Juin 2022 - 09:44 La Françafrique rétrécit

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.