L'ODJ Média



"Le Salaire de la Peur" : Un remake palpitant tourné au Maroc


Rédigé par le Jeudi 4 Avril 2024

Dans un éclat cinématographique tant attendu, le légendaire chef-d'œuvre français "Le Salaire de la Peur" fait un retour spectaculaire sous les projecteurs dans une adaptation moderne, désormais disponible sur Netflix.



Quatre intrépides aventuriers se voient confier une mission cruciale : transporter deux camions chargés de nitroglycérine à travers les terres arides du désert, dans une course désespérée pour empêcher une catastrophe imminente. C'est le synopsis palpitant du tout nouveau thriller produit et diffusé par Netflix, aussi audacieux que son titre évocateur : "Le Salaire de la peur". Il s'agit du remake tant attendu du classique mythique franco-italien réalisé en 1953 par Henri-Georges Clouzot, immortalisé dans les décors envoûtants de la ville de Marrakech.

Dévoilée sur Netflix le 29 mars, cette nouvelle adaptation du joyau du cinéma a également capturé l'essence des paysages majestueux de Marrakech et de ses environs, ainsi que les étendues désertiques saisissantes de Merzouga, dans le Sud du Maroc. À la barre de ce thriller captivant, on retrouve le talentueux Julien Leclercq, déjà maître d'œuvre de précédents succès avec la plateforme de streaming américaine, notamment avec "Earth and Blood" (2020) et "Sentinelle" (2021).

Côté distribution, le casting éblouissant se compose de Franck Gastambide, Alban Lenoir, Ana Girardot et Sofiane Zermani. Bien que peut-être moins iconique que l'équipe originelle, composée des légendaires Yves Montant, Charles Vanel, Folco Lulli et Peter Van Eyck, ces nouveaux visages promettent une interprétation saisissante des courageux chauffeurs chargés de cette mission périlleuse.

Adapté du roman du même nom écrit par l'écrivain français Georges Arnaud en 1949, "Le Salaire de la peur" demeure une pièce maîtresse incontestée du cinéma. Seul film de l'histoire à avoir remporté simultanément la Palme d'or du Festival de Cannes (alors connue sous le nom de Grand Prix) et l'Ours d'or du Festival de Berlin la même année, ce thriller emblématique a été maintes fois célébré pour sa tension inégalée et son portrait captivant de l'humanité face à l'adversité.

Ce n'est pas la première fois que ce monument cinématographique est revisité. Déjà en 1977, William Friedkin lui a offert une nouvelle vie sous le titre de "Sorcerer" aux États-Unis, où il a conquis le cœur du public avec son interprétation unique et immersive.


Mots-clés : Le Salaire de la Peur, remake, adaptation, Netflix, Henri-Georges Clouzot,

L'ODJ avec nrjmaroc





Basma Berrada
Jeune journaliste à l'ODJ En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 4 Avril 2024

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.







Recherche






















Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page