Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Les Ultras du Raja dénoncent une gestion calamiteuse du club


Après six rencontres aux commandes du Raja de Casablanca, le nouvel entraîneur belge, Marc Wilmots, n’a toujours pas réussi à injecter de la régularité au niveau des résultats des Aigles Verts. Le club, qui devrait bientôt faire ses adieux à son maître à jouer, Abdelilah Hafidi (courtisé par Al Hazm d’Arabie saoudite), n’a toujours pas renforcé son effectif et semble toujours hésitant, à quelques jours du lancement du mercato hivernal. Cette situation a fait sortir les Ultras du club de leurs gonds. Les «Green Boys» ont publié un communiqué accusant frontalement le bureau dirigeant, le président, les joueurs et les adhérents.



Les Ultras du Raja dénoncent une gestion calamiteuse du club
Plus que jamais frustrés par la situation que vit leur club de cœur, incapable d’organiser une campagne de recrutements digne de son histoire et de son standing depuis près de deux ans, les Ultras du Raja ont sorti l’artillerie lourde mardi en soirée.

Dans un communiqué publié sur leur page Facebook officielle, les «Green Boys» ont tiré à boulets rouges sur toutes les composantes du club. Ainsi, les Ultras ont estimé que les adhérents n’ont pas assumé leur rôle, eux qui devaient demander des comptes aux différents bureaux qui se sont succédé.

Le président Anis Mahfoud, lui, a été accusé de ne pas avoir défendu les intérêts du Raja en désignant un coach pas très rodé à l’ambiance des clubs et qui a pourtant été nommé manager général.

Même les joueurs n’ont pas échappé à la fureur des Ultras. Pour les aficionados du Raja, une partie des joueurs préfère choisir ses matchs et affiche un niveau instable volontairement, tandis que d’autres «interviennent directement dans les orientations techniques de l’équipe». Les fans du Raja appellent ainsi à une véritable restructuration organisationnelle et à des recrutements de qualité, tout en invitant les dirigeants à rompre les contrats des joueurs indésirables.

Ils réclament aussi la création d’un règlement intérieur et l’activation de la commission de discipline. La grogne des supporters du Raja a atteint son paroxysme en ce début d’année, juste après l’arrivée du coach belge Marc Wilmots.

Après cinq rencontres en Botola Pro Inwi D1 et la Supercoupe de la CAF 2021, perdue aux tirs au but face à Al Ahly d’Égypte, le nouveau coach peine toujours à apposer son empreinte sur le jeu de sa nouvelle équipe.

Le technicien belge affiche ainsi des résultats en dents de scie, lui qui a signé deux victoires, deux nuls et une défaite en cinq matchs de championnat. Sous ses commandes, le Raja a surtout gâché une occasion en or de revenir à deux points du leader du classement général, le Wydad de Casablanca, qui a perdu deux de ses trois derniers matchs (13e et 15e journées, respectivement face au DHJ et au FUS).

Ce départ titubant a naturellement déclenché l’ire des supporters, dont la majeure partie ne digérait déjà pas la décision de se séparer de l’ancien entraîneur, le Tunisien Lassaad Chabbi. Même au niveau du jeu développé sur la pelouse, l’équipe semble toujours en manque de repères et sans identité.

La Supercoupe disputée face à Al Ahly illustre d’ailleurs parfaitement ce constat, puisque les fans ont été surpris par un style purement défensif, presque inconnu au Raja. Des voix commencent donc déjà à s’élever pour appeler à mettre un terme au contrat du coach belge, même s’il n’a toujours pas eu l’occasion de gérer un effectif compétitif à 100%.

Dans ce sens, le RCA est vivement attendu lors du prochain mercato hivernal, qui devrait démarrer le 15 janvier prochain. Le club s’était montré très timide lors des précédents marchés des transferts, à l’époque des anciens présidents Jaouad Ziyat et Rachid El Andaloussi, et ce malgré les départs de plusieurs cadres comme Soufiane Rahimi et Ben Malango.

Les supporters appellent à des recrutements de qualité, surtout au niveau de la ligne médiane et de l’attaque. Ces deux lignes connaissent un manque flagrant et devraient encore être affaiblies, avec le départ imminent du maître à jouer de l’équipe, Abdelilah Hafidi.

Le lutin du Raja a en effet reçu une offre conséquente de la part du club saoudien d’Al Hazm et devrait mener une première expérience à l’étranger en ce début d’année. Avec ce départ, la création offensive au Raja devrait prendre un sacré coup, puisque le club ne dispose actuellement d’aucun profil capable de combler ce vide.

Le Raja traverse une phase de grandes turbulences qui appelle des décisions sages et incisives. Les choix opérés par le nouveau bureau dirigeant lors des deux prochaines semaines seront donc cruciaux et déterminants pour savoir si le club a la capacité de jouer les premiers rôles en fin de saison.


Lodj avec LeMatin


Jeudi 6 Janvier 2022



Lu 110 fois

Salma Labtar
Journaliste junior à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.








Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html













Partager ce site