Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Les arbitres sous la "VAR" de la DNA


La Direction Nationale de l’Arbitrage a scruté en profondeur les décisions qui ont fait l’objet des débats en Botola. Plusieurs décisions des arbitres ont été revues et analysées. Selon Al Massae, dont est tirée cette revue de presse, dix buts accordés par certains arbitres ont été considérés soit comme douteux, soit valables.



La Direction nationale de l'arbitrage a organisé une journée de communication autour des cas litigieux qu'ont connus certains matchs de la Botola, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du vendredi 24 décembre. Ladite direction a réexaminé une dizaine de situations litigieuses et les décisions prises par les arbitres sur la pelouse et ceux du VAR. Nombre de buts marqués en trois matchs ont fait l’objet d’un examen précis pour décider de leur validité ou pas.

Il s’agit surtout des rencontres qui ont opposé le Wydad au Difaa El Jadida (2 buts), le Raja au Hassania d’Agadir (1 but) et l’Ittihad Touarga au Moghreb de Tétouan pour le compte de la deuxième division (1 but). Deux pénaltys, trois expulsions et un cas inédit de vérification de l’identité du joueur qui a écopé d’un carton jaune ont fait l’objet d’une analyse précise. 

Concernant le match du Wydad contre le DHJ, la Direction nationale de l'arbitrage a conclu que la décision de l’arbitre de ne pas siffler la situation du hors-jeu et le but jdidi qui s'ensuivit d’Ayoub El Kaadaoui est valable, et que le recours au VAR n’a pas à avoir lieu conformément aux cas de recours à cette technique prévus par le règlement. La technique de simulation a prouvé également une situation de hors-jeu de plusieurs joueurs du Wydad, auquel un deuxième but a été refusé par l’arbitre.

Pour ce qui est du but de la victoire du Raja contre le Hassania d’Agadir, la direction de l’arbitrage a relevé que l’arbitre et son assistant auraient dû prêter attention au joueur qui était immobilisé suite à une blessure, et s’assurer que la balle arrêtée à l’origine du but du Raja a été bien tirée du point où la faute a été commise. Le but du Raja contre le HUSA aurait donc dû être invalidé. En revanche, le penalty accordé au FUS de Rabat contre la Mouloudia d’Oujda a été jugé valide.

Quant à l’annulation du but du MAT contre l’Ittihad de Touarga, la décision a été jugée conforme au règlement en raison d’une faute commise avant l’action du but. 


Lodj avec Le360.ma


Vendredi 24 Décembre 2021



Dans la même rubrique :
< >

Lu 110 fois

Salma Labtar
Journaliste junior à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.








Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html













Partager ce site