Menu

Les colériques vivent moins longtemps




Article à écouter en podcast

les_coleriques_vivent_moins_longtemps.mp3 Colère - Santé  (1.18 Mo)

Se mettre en colère est humain, mais se mettre trop souvent en colère diminuerait l’espérance de vie, qui devient bien plus faible que celle des personnes sereines au quotidien.

Rester zen est donc essentiel non seulement pour préserver votre bien-être intérieur, mais aussi pour rester une bonne santé. Néanmoins, certains n’arrivent pas à se calmer. Selon une étude britannique relayée dans le quotidien The Mail, une personne sur trois a du mal à maîtriser sa colère, émotion qui engendre un stress important et qui crée des dommages physiologiques durables.

Après une crise de colère, le corps peut rester en état d’alerte pendant plusieurs heures ou plusieurs semaines, selon l’intensité et la durée de la crise. Pendant cette période, le niveau de cortisol, hormone du stress, augmente considérablement dans le sang.

Ceux qui ont du mal à se maîtriser se retrouveront dans un cycle infernal : La personne colérique devient irritable et perçoit le moindre élément extérieur comme une agression, ce qui pourrait déclencher une nouvelle crise de colère. Sans l’emploi d’astuces efficaces pour s’apaiser, le stress devient chronique. Une fois installé, le stress épuise le corps, affaiblit le système immunitaire et augmente le risque de développer une maladie grave. Ainsi, les personnes colériques auraient trois fois plus de chance de développer une maladie cardiaque.

Pire, la libération massive et fréquente d'adrénaline pendant les crises de colère endommage l'ADN, ce qui augmente le risque de développer une maladie mortelle comme la sclérose en plaques.

Heureusement, des solutions existent pour une meilleure régulation émotionnelle. Les respirations profondes, l’écriture et le sport sont des remèdes connus, ils pourront aider à retrouver sa sérénité et préserver la santé physique ainsi que le bien-être mental.

Lu 63 fois
Lundi 3 Mai 2021





Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





Magazine créé avec Madmagz.




L'ODJ WEB MAG




Partager ce site