Menu

Les masques en coton sont ils plus efficaces que les masques chirurgicaux ?


De nouvelles études viennent contredire ce qui nous a été rapportés précédemment. Des études qui nous révèlent que les masques en coton aident a prévenir la propagation du virus



On nous répète souvent qu’un masque humide doit immédiatement être changé. En effet, l’humidité change les propriétés du masque qui filtre moins bien. Tel sont les dires d’Isabella Annasi-Maesano, la directrice de recherche à l’institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Ces dires datent du mois d’août dernier. Aujourd’hui, on nous rapporte aussi que les masques en tissu sont à éviter et c’est le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) et le gouvernement qui assurent que les masques en tissu ne sont pas tout à fait efficaces. Cependant, de nouvelles études viennent démentir tout cela.

Les nouvelles études qui ont été faites viennent contredire ce qui à précédemment été dit sur la question des masque et de l’humidité.

La première étude est menée par les Instituts américains de la santé (National Institute of Health ou NIH), cette étude nous explique que l’humidité qui se fait à l’intérieur du masque “favorise l’hydratation de l’épithélium respiratoire, ce qui est bénéfique pour le système immunitaire”. En effet, un niveau élevé d’humidité serait efficace afin de limiter la propagation du virus vers les poumons en favorisant la clairance mucociliaire (MCC), c’est un mécanisme de défense qui permet d’éliminer le mucus et les particules potentiellement nocives dans le mucus des poumons. Selon les chercheurs qui ont réalisé cette étude, cette humidité serait donc bénéfique, car elle renforce aussi le système immunitaire de façon à produire des interférons, et même des protéines qui luttent contre le virus.

En ce qui concerne la deuxième étude, publiée dans ACS Applied Nano Materials, et bien, elle démontre la filtration des masques en coton augmentent de 33 % lorsqu’ils sont humides (ce qui n’est absolument pas anodin). “Les fibres hydrophiles du coton absorbent l’humidité à l’intérieur du tissu lorsque l’on respire. Quand les particules virales passent à travers elles absorbent une partie de cette humidité et grossissent, ce qui les rend plus susceptibles d’êtres piégés.” Nous rapportent les auteurs de cette étude.

En revanche, la résultante n’est pas la même en ce qui concerne les masques en synthétique (nylon, polyster, etc..) qui se révèlent être hydrophobes.




Source : https://www.futura-sciences.com/

Salma Hamdi
Lu 63 fois
Lundi 15 Mars 2021





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 02:15 Le lipœdème, ce n'est pas l'obésité

Lundi 12 Avril 2021 - 23:44 Nos astuces pour réussir le régime



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.