Menu

Manale Amezguiou, invitée de l'émission "Entre nous, on se dit tout"




Sujet: Quelle relance pour la période post-Covid ? Comment nos entreprises se reconfigurent-elles ? quelle implication pour le marché d’emploi ? Nos écoles font-elles partie de la danse ? Nos étudiants sont-ils à même de  relever les défis de demain ? Ont-ils l’esprit de l’initiative ? Ou se contentent-ils du tableau noir ? Comment nos entreprises préparent-elles l’école de demain ? Quels enseignements tirons-nous de la pandémie ? Comment la digitalisation et le télétravail ont-ils façonné notre monde professionnel ? 
 
Nous recevons dans le cadre de notre émission "Entre nous" Manale Amezguiou, jeune EMISTE.

Pour écouter l'émission, Fichier MP3 en bas de page 

Pour regarder l'émission, Lien vidéo en bas de page 

Édito

Le méchant virus nous a eu...tombé du ciel chinois comme un dragon belle  facture. Une économie mise à  mal, le moral, parlons-en ailleurs, là où il serait juste d’étaler la confiture de  son cœur...  
 
de cette chaise longitudinale branché à un  psy désœuvré... ici, on va parler argent, un tabou d’une autre espèce. Si on en parle, c’est qu’il n’en reste plus, bien sûr faut-il que je vous secoue pour que vous daigniez me prêter une oreille, vous avez saisi ma parade, notre économie bat de l’aile, bien sûr pouvez-vous aller vous réchauffer,  insupportable que vous êtes dans ce cataclysme  mondial qui est tout autant saignant... 
 
toujours ce besoin mortifère de se comparer aux autres, ou serait-ce que quand cela vous chante ? 
 
Bien sûr pouvons-nous aligner le grand vocabulaire, parler exception marocaine, eu égard de la gestion première  rigoriste et prussienne du Covid de par le Maroc, bien que cela ait tangué un beau jour de fête
 
Et c’est plutôt nos analyses qui ont saigné  en  mauvaises statistiques... et des masques on en a fait, en gros débit, Jusqu’à masquer de nos manquements, jusqu’à déborder sur nos pays africains... 
 
alors que le chacun pour soi covid pour tous faisait fureur de l’autre côté de la Méditerranée.
 
Il est des choses que nous avons bravement réussies, rajoutons à notre bonne fierté de ces  aides allouées un temps à nos franges fragiles
 
de ceux contraints de fermer boutique, qui tournent à mille misères par heure, de ceux renvoyés pour cause d’un budget amoindri, bref... des fermetures-ouvertures qui ont allumé les voyants de la colère…

Lien vidéo : https://www.facebook.com/717067299/videos/10159343336922300/
 



Puis des découvertes qui nous ont arraché les yeux, à l’exemple du secteur informel que nous mésestimions, de notre assiette fiscale assez menue, merci à ceux qui y échappent ! Un poil d’ironie... 
 
Les gaps sociaux qui vont en se creusant, de ces marocains mauvais payeurs d’impôt, de la paresse de nos entreprises et leurs petites ambitions, du secteur public qui mange dans les recettes de l’État, mais pour quel résultat ? 
 
Bref nous nous sommes remis en question... d’autant que le monde est appelé à se serrer la ceinture... 
 
bien sûr il y eut d’autres horizons, pour substituer ce mauvais ciel pandémique, le télétravail, la digitalisation... 
 
là où par contrainte nous avons enregistré un pas majeur. Si les pays lointains peuvent user de leur planche à billets pour reprendre la courbe de leur croissance, notre inflation ne peut l’entendre de cette oreille... 
 
si le recours à la dette est chose faite, et les exigences  qui vont avec, clin d’œil à notre notation-confiance un tantinet égratigné, nous reste notre capital humain, doublé de  nos idées, s’il en est pour donner un coup de branle à notre économie. Quelle relance, avec quels moyens ?  
 
Hicham Aboumerrouane
mp3__manal_amezguiou_invitee_de_l__emission__22entre_nous,_on_se_dit_tout_22_.mp3 MP3. Manal Amezguiou invitée de l'émission %22Entre nous, on se dit tout%22 .mp3  (91.79 Mo)






Hicham Aboumerrouane
Je ( encore une fourberie grammaticale...le « ça » serait plus honnête...) suis un... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 1 Juin 2021



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site