Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Mercato : Ce que la FRMF exige des clubs


Le mercato hivernal pointe le bout de son nez. Au Maroc, la Fédération a pris des mesures pour pousser les clubs à plus de clarté dans les transferts et de rigueur budgétaire. Voici les détails.



Mercato : Ce que la FRMF exige des clubs
La Fédération royale marocaine de football (FRMF)  et la Ligue nationale de football professionnel (LNFP), même combat. En finir avec les mauvaises pratiques des clubs en matière de transferts ; lesquelles débouchent souvent sur des litiges et des salaires non payés. Ce mal continue de gangréner le football marocain. Et aucun club ne semble épargné, pas même les gros (Raja, Wydad...). Pour le prochain mercato hivernal, qui s’étalera du 15 au 30 janvier, la FRMF et la LNFP veulent changer la donne. Elles ont adopté de nouvelles règles pour juguler le phénomène.
Lors d’une réunion tenue  mardi 22 décembre, les présidents de la Fédération, Faouzi Lekjaâ, et de la Ligue, Said Naciri, ont épluché la situation financière des clubs ainsi que les dossiers ayant atterri au niveau de la Chambre des litiges. Les deux instances ont donné mandat au Comité de Suivi et de Gestion des clubs pour déposer un dossier contenant divers détails financiers afin que les nouveaux contrats professionnels puissent être enregistrés.
Pour opérer les transferts souhaités, les clubs seront donc obligés de se montrer plus transparents. Ils devront présenter le résultat estimé du coût financier du recrutement des joueurs ou du renouvellement des contrats sportifs. Cette disposition concerne les joueurs et les membres de staff technique et couvre la période du 1er janvier au 30 juin 2022. S’ajoute la situation financière et bancaire mensuelle, du 1er juillet 2021 au 31 décembre 2021, ainsi que la situation générale des comptes du club sur la même période.

Obligation de présenter la situation des salaires

 
Les clubs seront en outre dans l’obligation de présenter le produit des salaires mensuels des contrats sportifs du 1er juillet 2021 au 31 décembre 2021. Ils seront tenus en plus de présenter «la justification du mode de décaissement dans les délais fixés par le Président et le Trésorier». Ce n’est pas tout. Les responsables du football marocain devront par ailleurs être informés du dénouement détaillé des litiges avec les sommes encore dues par l’équipe concernée, le cas échéant.
Le Comité de Suivi et de Gestion devra aussi confirmer que le coût financier ne dépassera pas le plafond salarial, tout en le comparant avec le dossier financier reçu lors des derniers transferts de l’été écoulé. Car, la sanction pourrait tomber en cas de manquement.
«Les clubs qui ont enregistré un déficit financier, qui n’ont pas remis leurs résultats selon le plan comptable et qui ne payent pas leurs dettes, ne seront pas autorisés à enregistrer de nouveaux joueurs», prévient sans détour la Fédération. L’instance ajoute d’ailleurs que les clubs qui ont un déficit dans l’exécution de leurs dettes, entraînant la non-qualification de nouveaux contrats sportifs, « ne seront pas autorisés à placer les dossiers auprès du Comité de Suivi et de Gestion».


Mercredi 22 Décembre 2021



Lu 25 fois

Journaliste depuis 79 à l'opinion. En savoir plus sur cet auteur

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.








Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html













L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution

 

 



Partager ce site