Menu

Miel et nigelle contre le ou la Covid 19 !


Le bien fondé du miel et de « al habba sawdae », prouvé au Pakistan

Depuis le début de la propagation du virus, toutes les recettes de grand-mère, cachées aux fin fonds des tiroirs ou des cerveaux ressurgissent.
En cette période, en plus des médicaments, tout peut faire l’affaire, des super recettes, des épices ou des herbes que l’on retrouve dans toutes les maisons marocaines. Ail, gingembre, miel, safran, citron, artémésia (chih en arabe, encore appelé thym des steppes), nigelle, clous de girofle, origan, halba ou fenugrec, qui dit mieux !



On peut dire que ces potions magiques d’antan sont prisées par personnes âgées et jeunes. Toute la maisonnée est logée à la même enseigne quand il s’agit de la santé, ne serait-ce que pour les utiliser comme prévention contre le froid. Mais surtout, comme conseillé par les pharmaciens, essayez d’espacer leur prise par rapport aux médicaments (décalage horaire), pour ne pas fausser le traitement des médecins.
 
Mais il faut dire que la phytothérapie a toujours été reconnue au niveau mondial. Les bienfaits des plantes ne sont pas à contester, puisqu’ils constituent la base de plusieurs médicaments. D’ailleurs, la fameuse chloroquine ou novaquine est fabriquée à partir d’artémésia.

Miel et nigelle, deux composants à propriétés virales, antibactériennes et anti-inflammatoires

Focaliser sur les plantes a été l’objet d’une étude élaborée au Pakistan sur l’efficacité du Miel et de Nigella sativa(HNS) (sanouj ou habbat al baraka ou habba sawda ou cumin noir) contre le covid 19.
Miel et nigelle sont deux composants qui ont des propriétés virales, antibactériennes, anti-inflammatoires et immunomodulatrices établies.

Un essai clinique randomisé multicentrique contrôlé par placebo a été mené dans quatre centres au Pakistan et donné des résultats très intéressants. 

L’étude a été conduite, du 30 avril au 29 juillet 2020 chez 313 patients covid 19 à des degrés différents : 210 cas modérés et 103 cas sévères.

« Des adultes COVID-19 confirmés par RT-PCR et présentant une maladie modérée ou grave ont été inclus dans l'étude. Les patients présentant une défaillance multi-organes, une assistance respiratoire et des maladies chroniques (à l'exception du diabète sucré et de l'hypertension) ont été exclus. Les patients ont été répartis au hasard pour recevoir soit du miel (1 g  par kg et par  jour) et des graines de Nigellasativa (80 mg par kg et par jour) ou un placebo jusqu'à 13 jours avec des soins standard. Les résultats comprenaient l'atténuation des symptômes, la clairance virale et une mortalité à 30 jours dans la population en intention de traiter ».
 
La consommation de HNS a réduit le temps de guérison et de mortalité. Il a éliminé le virus 4 jours plus tôt, entraîné une réduction de 50% du temps nécessaire pour soulager les symptômes par rapport au placebo (modéré (4 contre 7 jours)).

Le HNS a également conduit à un meilleur score clinique au jour 6 avec une reprise d'activité normale dans 63,6% contre 10. 9% parmi les cas modérés, et, sortie de l'hôpital dans 50% contre 2,8% dans les cas graves ». 

Aussi, dans les cas graves, le taux de mortalité était quatre fois plus faible dans le groupe HNS que dans le groupe placebo. Et aucun effet indésirable lié au HNS n'a été observé.
 
En conclusion, HNS s'est avéré un remède sûr et efficace pour les patients atteints de COVID-19. Il favorise la clairance virale, une récupération plus rapide et réduit la mortalité. Son prix abordable (<5 $ pour l'ensemble du traitement), sa disponibilité en vente libre et sa facilité d'administration rendent ce traitement encore plus faisable. 
 
Seulement, peut-on dire qu’il faudrait utiliser rien que du miel et de la nigelle pour guérir de ce virus, il est sûr que non et que cette composition doit être prise  en parallèle du traitement médicamenteux.
D’autant plus que le Pakistan est aussi très touché par le covid. A la date du10 janvier, il y a eu 504 293cas, 458 371 guérisons et 10676 décès. La courbe a connu un pic au mois de juin 2020 mais, il faut dire qu’elle flanche au plus bas, au mois de janvier.

Bienfaits connus du miel et de la nigelle

Les effets bénéfiques du miel contre différents virus, dont le virus de la rubéole, le virus de l'herpès simplex, le virus de l'hépatite et le virus varicelle-zona, ont été rapportés dans diverses études. Aussi, il a été prouvé que les six composés flavonoïdes de miel pourraient inhiber le syndrome respiratoire sévère aigu coronavirus 2 de réplication (SRAS-CoV-2).

Le miel a également une forte activité antibactérienne contre les bactéries à Gram positif ( Staphylococcus ) et des bactéries à Gram négatif ( Pseudomonas, Enterobacterspp ). De plus, le miel a montré une synergie avec d'autres antibiotiques comme l'oxacilline ou la tétracycline. 

Il est supposé jouer un rôle central dans la lutte contre le COVID-19 à travers ses effets bénéfiques dans les infections des voies respiratoires supérieures, surtout en cas de toux grave.

Quant à la nigelle, ses effets antiviraux ont été démontrés contre divers virus tels que le virus de l'immunodéficience humaine et le virus de l'hépatite C. L’étude a également montré son efficacité pour réduire la réplication du SARS-CoV in vitro dans des cultures cellulaires. 

Les profils pharmacologiques du miel et de la nigelle se chevauchent, ce qui a poussé les chercheurs à expérimenter cette combinaison pour atténuer la gravité de la maladie.

Bouteina BENNANI


Bouteina BENNANI
Lu 197 fois
Mardi 12 Janvier 2021





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Avril 2021 - 23:23 Nos astuces pour soulager les maux de tête



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.