L'ODJ Média



Moudawana : Modernité ne veut pas dire occidentalisation !

Oui , on peut être intègre sans être intégriste et assumer sereinement la modernité en jouissant pleinement de sa liberté individuelle sans sombrer dans la débauche ou vivre selon la mode occidentale !


Rédigé par le Mardi 16 Avril 2024

Avec la réforme de la Moudawana, il y a une Fitna à éviter pour la société et un modèle familial à immuniser contre les sables mouvants d'une modernité mal assumée !



Ne pas se tromper de réforme !

Alors que beaucoup de marocains sont nettement plus intéressés par les récents déboires de l'équipe du Maroc et les rumeurs persistantes de limogeage de Walid Regragui, par la pluie et le beau temps et bien sûr par les scandales à répétition des people,  dont Momo et Dounia Batma avec des réseaux sociaux se gargarisant chaque jour de faits divers , la réforme du code de la famille ne semble pas passionner grand monde au pays du soleil couchant !

Et pourtant, avec le peu qui a fuité des propositions , ce ne sont pas les controverses et les polémiques qui font surface, de temps à autre certes , à propos de l'égalité dans l'héritage, le mariage et autres questions ayant un rapport avec le divorce et le partage des biens ! 

Pour commencer, n'en déplaise à certains, la société marocaine n'est pas fracturée entre conservateurs et progressistes  , car s'il persiste des archaïsmes certains dans notre société , ils n'ont rien à voir avec la religion mais sont le fruit d'antagonismes  socio-culturels !

Et en même temps , le progrès et la modernité - pour peu  qu'il en soit réellement question - ne sont pas en opposition ou en conflit avec l'islam comme certains et certaines voudraient nous le faire croire .

Aussi,  s'agit-il de ne pas se tromper de réforme et de ne pas réduire le débat à un affrontement entre juristes , théologiens et mouvements pour les droits de la femme. 

Immuniser la société marocaine !

Ceci étant dit, le diable est dans le détail et il s'agit d'' immuniser la  société en valorisant la famille en la mettant hors d'atteinte des sables mouvants des dérives qui pourraient la menacer  !

Depuis quelques semaines , sur les reseaux sociaux , des experts persistent et s'entêtent à nous faire croire que la famille au Maroc serait menacée et qu'il y aurait un agenda venant de l'étranger favorisant la liberté sexuelle, la dépénalisation des relations sexuelles hors- mariage ,  l'homosexualité et la fin de la tutelle sur la femme..Rien que cela !

Y a-t-il vraiment péril en la demeure ? S'il est vrai que la démarche genre que les programmes de l'ONU favorisent depuis deux décennies au moins, recèle des zone d'ombre et de non-dits ,  qui cherche donc à faire voler en éclats la cellule familiale et à introduire ou imposer un troisième sexe qui ne soit ni masculin ni feminin ?

Et qui aurait intérêt à nous imposer de nouvelles normes sans aucun rapport avec celles traditionnellement établies selon la religion musulmane , celle inscrite dans la Constitution  du Royaume du Maroc !?

Le statut de la liberté !

Notre pays a-t-il besoin de nouvelles lois et d'une modernisation de son arsenal juridique ?

Si certaines lois sont certainement caduques , le grand problème demeure celui des applications des décisions de Justice : ce qui peut causer des préjudices énormes aux femmes divorcées , aux veuves ou aux orphelins surtout lorsqu'ils sont de condition modeste, voire franchement défavorisés. 

Et concernant cette loi incriminant les rapports sexuels hors mariage, elle est carrément discriminatoire car un juif marocain ou un MRE ne peuvent pas être concernés ou inquiétés !

Alors que normalement, tous les marocains sont égaux devant la loi .

Pire , continuer à exiger à  un couple un acte de mariage avant de prendre une chambre d'hôtel demeure complètement ridicule car en même temps , deux garçons peuvent prendre une chambre sans problème et sans avoir à se justifier  ! 

​Le Maroc n'est pas une dictature islamique  !

​Le Maroc n'est pas une dictature islamique  et dans les faits , chacun est libre et responsable de sa vie intime, et si un jeune couple non- marié peut se sentir inquiété c'est que malheureusement il y a une lecture et un usage policier de cette loi !

Cela fait partie de ces lois qui existent juste pour qu'il n'y ait pas de vide juridique et qu'on puisse s'en servir pour sévir en cas de besoin !

Il n'a jamais été question d'une talibanisation de la société puisque chacun est libre d'aller à la mosquée ou dans un bar , et nous n'avons pas de milices de propagation de la vertu et de répression du vice comme c'est le cas en Iran pour les femmes qui ne mettent pas leur voile ou en Arabie Saoudite pour les personnes qui ne courent pas vers la mosquée dès que l'appel à la prière est fait.

Oui , il est interdit de manger en public durant le ramadan mais personne ne vous demandera ce que vous faites chez vous !

Il n'est pas question de mettre face à face des courants archaïques qui ne défendent que des intérêts en lien avec les rapports de force socio-économiques  qui agitent la société ,  ou avec  la culture patriarcale  avec d'autres courants  qui défendent les libertés individuelles sur le modèle de la laïcité occidentale et son cortège de  dépravation des moeurs  .

Pour le reste, ne nous voilons pas la face car chaque pays a sa part de débauche , de pédophilie, d'homosexualité et de prostitution car n'oublions pas ceux et celles pour qui le sexe est un travail à plein temps, un gagne-pain et donc une source de revenus pour des familles !
 
Et à ce sujet, il n'est pas question de mettre en opposition les droits de la femme et ceux de l'homme car cela ne pourra que contribuer à un climat conflictuel contreproductif.
 

Fort heureusement, Sa Majesté a été très clair et catégorique en assurant qu'il n'irait pas à l'encontre des recommandations divines

Gardons -nous d'ouvrir la voie à une Fitna inutile !

Alors , pour cela gardons nous d'ouvrir la voie à une Fitna inutile car le diable est dans le détail ! 

L'islam est plus moderne et la preuve est que la parole de Dieu est toujours valable pour toutes les époques et toutes les sociétés humaines. Sauf que malheureusement, la traduction d'un texte coranique en loi civile peut déboucher quelques fois sur une interprétation arbitraire ou erronée !
  
La judiciarisation tous azimuts des procédures de divorce , pour le reste , et je peux me tromper , n'est pas forcément la solution idéale pour garantir les droits des conjoints   ! 

La Charia  n'est pas appliquée aveuglement par le Royaume du Maroc, mais cependant il y a des limites et des lignes rouges car l'islam c 'est  d'abord la fidélité à Dieu !

Et au nom de cette fidélité à Allah, il ne peut y avoir de place pour l'homosexualité, les LGBT et le mariage entre personnes de même sexe car c'est Dieu tout puissant qui a décrété que la famille , c'est un homme et une femme qui sont lies par les liens sacrés du mariage ! 

Fort heureusement, Sa Majesté a été très clair et catégorique en assurant qu'il n'irait pas à l'encontre des recommandations divines .

A ce sujet, certains textes du Sacré Coran sont immuables et ne doivent même pas faire l'objet de débat, tandis que d'autres peuvent faire l'objet d'une réinterprétation selon le contexte , grâce à l'Ijtihad !

Par exemple, il est interdit pour une femme musulmane d'épouser un non-musulman , mais les marocains demeurent très tolérants avec cela et des milliers de marocaines ont un conjoint non-musulman, converti ou pas ! 

Modernisation ne veut pas dire occidentalisation !

On a vu comment les occidentaux sont pris en otage par des obscurantismes majeurs ,  y compris celui de la laïcité , comment ils  sont  dépourvus de moralité ,  d'éthique et du sens de la justice en ce qui concerne la politique internationale ! .

Comment beaucoup de leurs hommes et femmes politiques, dont des chefs d'Etat et des députés européens sont corrompus par la Russie et par l'argent des monarchies du Golfe , sans généraliser toutefois  ! 

Alors , non et mille fois non merci car les valeurs occidentales ne sont absolument pas un modèle ni un exemple à suivre !

Avec les liens sacrés du mariage , la famille est le dernier rempart et pour cela il faut encourager par tous les moyens les jeunes à se marier et non pas les en dissuader en agitant le spectre et le risque d'un divorce car le mariage n'est pas une affaire qui doit absolument être rentable dans le sens du profit matériel   !

La société marocaine n'a besoin que d'une révolution culturelle où chaque citoyen se sentira investi, impliqué et valorisé !

Et les marocains n'ont besoin pour cela que d'un enseignement égalitaire de qualité et de médias qui favorisent l'émancipation du citoyen et qui font la promotion de la culture du progrès !

Oui , pour que la réforme de la Moudawana fonctionne et que le code de la famille soit le dernier rempart contre toutes les dérives, il est primordial que le citoyen, surtout les générations montantes soient dotées d'une culture de respect de l'autre et du sens des responsabilités .

Et jusqu'à preuve du contraire, il n'y a que l'éthique religieuse et l'éducation qui sont capables de former une génération de jeunes éveillés , voués avec foi et conviction  à un idéal, investis et impliqués dans tous les chantiers que connaît le pays .

C'est cela le véritable modèle de développement  pour la famille au Maroc !

Oui , car on peut être intègre sans être intégriste et assumer sereinement la modernité en jouissant pleinement de sa liberté individuelle sans sombrer dans la débauche ou vivre selon la mode occidentale ! 

Avec la réforme de la Moudawana, en conclusion pour terminer,  il y a une Fitna à éviter pour la société et un modèle familial à immuniser contre les sables mouvants d'une modernité mal assumée et les mirages d'une occidentalisation perverse et déguisée !
 
Tout le reste n'est que très mauvaise littérature . 


Par Hafid Fassi Fihri 





Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 16 Avril 2024

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Mai 2024 - 16:16 Je hais ce terrorisme !

Jeudi 23 Mai 2024 - 07:31 L’art de perdre une guerre

Billet