L'ODJ Média



NFL : les Chiefs et leur diamant Mahomes sacrés au terme d'un Super Bowl exceptionnel


Rédigé par le Lundi 13 Février 2023

Héroïque, Patrick Mahomes a surmonté la douleur pour permettre aux Chiefs d'enlever leur troisième Super Bowl, en renversant (38-35) les Eagles, dimanche, au terme d'une des plus belles finales de l'histoire et d'un duel exceptionnel avec l'autre quarterback Jalen Hurts.



C'est un coup de pied de 27 yards de Harrison Butker, qui a délivré Kansas City, à 8 secondes de la sirène et au bout d'un suspense haletant.

L'équipe du Missouri succède au palmarès aux Los Angeles Rams, pour sa troisième tentative sur la dernière marche en quatre ans, après un échec en 2021 et une victoire en 2020. Et Mahomes de confirmer qu'il est un héritier crédible de Tom Brady en NFL, même si avec cette deuxième bague, il est encore loin des sept de son glorieux aîné, néo-retraité.

Menés au score trois quart-temps durant, dix longueurs à la mi-temps, ils sont passés par toutes les émotions, suspendus au sort de Mahomes, quand, en fin de deuxième quart-temps, celui-ci s'est fait à nouveau mal à la cheville droite, déjà malmenée par une entorse durant les play-offs. Sa grimace de douleur laissa en effet craindre une incapacité à poursuivre ce 57e Super Bowl.

"Je l'avais dit cette semaine que rien n'allait m'éloigner du terrain (...) Le compétiteur qu'il y a en soi, c'est ce pour quoi vous travaillez toute votre vie. Je savais que je ne sortirais pas de ce match. Même avec cette entorse un peu aggravée", a déclaré après-coup le MVP de cette finale, qui était déjà celui de la saison régulière.

Rihanna, l'instant suspendu 

Au courage, il est parvenu à relancer son équipe au troisième quart-temps, par une course de 14 yards, préalable au touchdown du running-back Isaiah Pacheco (24-21).

Le suspense a alors vite repris ses droits dans cette affiche spectaculaire, entre les deux meilleures équipes de la saison, "drivées" par les deux meilleurs quarterbacks.

Car en face, Jalen Hurts venait lui de frapper les esprits pour sa première finale. Après avoir ouvert le score à la course au premier quart-temps, puis trouvé A.J. Brown dans la zone d'en-but, sur une merveilleuse passe de 45 yards, il a commis sa seule erreur du match en perdant un ballon, aussitôt puni par Nick Bolton parti en contre (14-14).

Mais il a immédiatement fait preuve d'un mental d'acier sur la possession suivante, remontant le terrain par la force des jambes. Insaisissable, il a enchaîné trois course de 14, 28 et 4 yards pour remettre les Eagles devant (21-14), devenant alors le premier quarterback de l'histoire à réussir deux touchdowns à la course et une à la passe dans un Super Bowl.

Et ce, avant même la mi-temps, dont le show a été assuré par Rihanna. Toute de rouge vêtue, suspendue par des câbles sur une plateforme descendue sur une longue scène placée au centre du terrain, elle a enchaîné ses tubes dont "Umbrella", entourée d'une cinquantaine de danseurs. Puis, l'artiste barbadienne, enceinte de son deuxième enfant, est remontée là-haut, pour son final, sur le refrain "Diamonds in the Sky.

Formidable publicité 

De diamants, il n'en manquait donc pas non plus à Glendale (Arizona), sur la pelouse du State Farms Stadium, rempli de quelque 67.000 spectateurs et d'un parterre de stars, Paul McCartney et LeBron James en tête.

Car Hurts et Mahomes, qui n'avait pas été en reste entre-temps, en trouvant Travis Kelce, pour un premier touchdown égalisateur (7-7), ont encore brillé de plus belle dans le second acte.

Sur une note plus historique encore, c'était la première fois que deux Afro-Américains à ce poste-clé s'opposaient dans la grand-messe du foot US.

Et, entre plusieurs annonces télévisées à millions de dollars, ils ont fait la meilleure publicité qui soit de ce sport, qui fait aussi parler de lui pour la violence de ses chocs, comme l'a rappelé l'arrêt cardiaque subi par Damar Hamlin en plein match après un plaquage. Un peu plus d'un mois après, le joueur de Buffalo était présent sur la pelouse avant le coup d'envoi.

Dans l'insoutenable dernier quart-temps Mahomes a trouvé Kadarius Toney sur un lancer, pour enfin donner l'avantage au score aux Chiefs (28-27). Lesquels on fait le break quand leur "QB" trouva Skyy Moore pour son troisième touchdown à la passe, après une remontée fantastique de Toney, encore lui (35-27).

Match plié? Pas encore, car Hurts a réussi son troisième touchdown à la course, s'offrant un record pour un quarterback dans une finale, avant de le convertir de deux points en allant encore dans l'en-but (35-35).

Vain exploit... Briller comme un diamant brut n'a pas suffi, il en était un tout petit peu plus poli en face.


LODJ avec AFP





Salma Labtar
Journaliste sportive et militante féministe, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur
Lundi 13 Février 2023

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 10:25 ​Mohammed Sabir s’est éteint le 9 juillet 2024.

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages