L'ODJ Média



Naviguer entre le monde de la santé et les réseaux sociaux : interview exclusive avec Amira Mourtaday


Rédigé par le Jeudi 15 Juin 2023



Présentez-vous en quelques lignes

Je suis Amira Mourtaday, étudiante en médecine et créatrice de contenu. J’aime partager des vidéos pour vulgariser des informations en rapport avec la médecine ou d’autres centres d’intérêt comme le patinage, rarement l’art … vu que je suis une personne assez dynamique et aime toujours découvrir de nouvelles choses.

Qu'est-ce qui vous a motivé à devenir une influenceuse dans le domaine de la santé ?

J'ai commencé de manière assez spontanée. J'ai toujours aimé partager de nouvelles informations avec mon entourage, que ce soit ma famille ou mes amis, et j'ai toujours cherché des explications à des questions qui m'intriguent ou à démystifier des mythes couramment entendus. J'ai donc décidé de partager ces connaissances avec un public plus large en créant des vidéos et en les diffusant sur les réseaux sociaux. J'ai rapidement constaté que cela avait beaucoup de succès, notamment au Maroc où il existe un manque de contenu de ce genre.

Comment avez-vous réussi à combiner votre passion pour la médecine et votre intérêt pour les médias sociaux ? 

Trouver cette balance peut parfois être un défi, mais je suis déterminée à poursuivre mes passions (création des contenu, patinage artistique etc) quand mon temps et mon énergie me le permettent. Cependant, je veille à remplir mes autres responsabilités personnelles et professionnelles de manière efficace et en leur accordant la priorité, étant donné que je n'exerce pas la création de contenu à temps plein. 

Quels sont les sujets ou les messages que vous essayez de transmettre à travers votre présence en tant qu'influenceuse dans le domaine de la médecine ?

En général, j'essaie de partager des informations utiles pour la vie quotidienne et d'encourager les gens à faire preuve de curiosité et d'utiliser leur esprit critique pour analyser le monde qui les entoure. Je crois que c'est ce qui peut conduire à des changements positifs et significatifs.

Quelle est votre approche pour dissiper les fausses informations sur la santé qui circulent sur les réseaux sociaux ?

Comme je l'ai mentionné précédemment, la pensée critique est l'outil principal pour lutter contre la désinformation. Je pense que cela devrait être enseigné dès le plus jeune âge, même aux enfants. Il est souvent difficile de distinguer la vérité de la propagation de mythes, c'est pourquoi j'essaie toujours de citer mes sources et j'encourage les gens à effectuer des recherches dans des revues scientifiques et à consulter des sources fiables

Avez-vous déjà rencontré des critiques ou des controverses liées à votre rôle d'influenceuse en médecine ? Comment gérez-vous les commentaires négatifs ou les désaccords avec votre contenu ?

Il est tout à fait normal de recevoir des critiques, quel que soit le domaine dans lequel on évolue. Bien que ce ne soit qu'une minorité, il y a des personnes qui remettent en question la science ou qui refusent de croire en un article scientifique simplement parce qu'il contredit leurs croyances. Lorsque je remarque un désaccord ou une critique constructive, je les prends en considération afin d'améliorer ma manière de transmettre l'information. En revanche, lorsqu'il s'agit de critiques visant simplement à attaquer ou à dégrader une personne, la meilleure approche est tout simplement de les ignorer.

Comment votre expérience en tant qu'influenceuse a-t-elle influencé votre vision de la médecine et vice versa ? 

Mon expérience en tant que créatrice de contenu médical a renforcé ma vision de la médecine en soulignant l'importance de la responsabilité, de la communication claire, de l'évolution constante et de l'impact positif sur la communauté. En retour, ma vision de la médecine a façonné ma pratique en tant que créatrice de contenu, en mettant l'accent sur l'humanité, l'empathie et l'éducation dans mes contenus. Ces deux aspects se nourrissent mutuellement et m'ont permis d’être plus consciente de l'impact que je peux avoir en tant que futur médecin et créatrice de contenu.

Avez-vous déjà une idée de la spécialité médicale que vous souhaitez exercer à l'avenir ? Si oui, pourriez-vous nous en parler et partager ce qui vous attire dans cette spécialité ?"

Actuellement, je m'intéresse à plusieurs spécialités, notamment la dermatologie, la chirurgie maxillo-faciale et la chirurgie plastique reconstructrice. Ce qui les relie toutes, c'est leur aspect esthétique, car j'apprécie la beauté. Cependant, il est possible que d'ici là, je développe un intérêt pour une autre spécialité, comme l'ophtalmologie ou autre, car chaque spécialité médicale a son propre attrait.

Votre mariage avec l'humoriste Oussama Ramzi a été très médiatisé, êtes-vous ouverte à partager certains aspects de votre vie personnelle avec votre communauté, ou préférez-vous maintenir une certaine intimité ?

Mon mari et moi avons toujours préféré maintenir notre vie privée à l'écart des réseaux sociaux. Nous nous concentrons chacun sur la création de son propre contenu sans trop exposer notre vie intime sur les médias. Nous sommes convaincus que le monde virtuel présente des dangers, et notre conviction de préserver notre vie privée ne changera pas après notre mariage.

Compte tenu de votre carrière en médecine et du métier de votre conjoint en tant qu'humoriste, avez-vous envisagé de créer un concept spécifique ensemble ?

Pour le moment, il n'y a rien de concret, mais si une idée nous vient et qu'elle apporte une réelle valeur ajoutée, pourquoi pas ? Nous sommes ouverts à la possibilité de travailler ensemble sur un projet si cela se présente. Cependant, nous n'avons pas encore développé de concept spécifique.

Quels sont vos conseils pour d'autres étudiants en médecine qui souhaitent s'engager dans le domaine de l'influence sur les réseaux sociaux tout en poursuivant leurs études ?

J'encourage vivement les futurs médecins, médecins, infirmiers et tous les professionnels de santé qui souhaitent se lancer dans le domaine de l'influence à commencer. Le web marocain a besoin de ce type de contenu et la vulgarisation médicale envers la population contribue énormément à la sensibilisation, ce qui peut améliorer considérablement l'état de santé de la population. Cela ne peut avoir qu'un impact positif.





Basma Berrada
Jeune journaliste à l'ODJ En savoir plus sur cet auteur
Jeudi 15 Juin 2023

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 09:14 Jihan Kidari accuse Glovo : réaction publique massive

Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média




A mag created with Madmagz.





























Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala
Menu collant à droite de la page