lodj
YouTube
Facebook
Instagram
Twitter
LinkedIn
Tiktok
Podcast
L'ODJ TV
Other







Netflix : les pays du Golfe exigent le retrait de contenus jugés offensants


Les pays du Golfe ont exigé que le géant Netflix retire le contenu jugé offensant pour les "valeurs islamiques et sociétales" de la région.



Les pays du Golfe (l'Arabie saoudite et ses voisins) ont demandé au géant américain du streaming Netflix, de retirer certains contenus jugés "contraires aux valeurs islamiques et sociétales", menaçant la plateforme de vidéo à la demande par abonnement de poursuites judiciaires. 
Le communiqué conjoint des gendarmes des télécommunications de l'Arabie saoudite et des cinq autres membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ne précise pas la nature des contenus jugés offensants. 

"La plateforme a été contactée pour retirer ces contenus, surtout ceux destinés aux enfants", indique le communiqué. Les autorités veilleront "à ce que les directives soient respectées par la plateforme et, si des contenus illicites continuent d'être diffusés, elles prendront les mesures juridiques nécessaires".


Quel contenu ?

La déclaration ne développe pas en détail ce qui est jugé "offensant", la télévision d'Etat saoudienne a diffusé une entrevue avec une femme identifiée comme une "consultante en comportement" qui a décrit Netflix comme "un promoteur officiel de l’homosexualité". Au même moment, un dessin animé montrant deux femmes qui s’embrassent apparaissait à l’écran, mais les personnages étaient brouillés. Cette même chaîne a, également, diffusé un segment où l’on déclarait que Netflix pourrait être banni du Royaume parce que son contenu était accessible aux enfants. La plateforme n’a pas répondu aux demandes pour commenter la demande de ces pays. 
A noter que les relations entre personnes de même sexe sont criminalisées dans de nombreuses nations à majorité musulmane et les films mettant en scène de telles relations ont par le passé été interdits par les régulateurs de ces pays.


Des projections annulées

En avril, l’Arabie saoudite a demandé à Disney de supprimer les "références LGBTQ" dans le film de Marvel, "Doctor Strange in the Multiverse of Madness", pour autoriser sa projection dans les salles du royaume ultraconservateur. Ce n'était pas la dernière fois, les Emirates arabes unis ont interdit un film d'animation des studios Pixar, "Buzz l'Eclair". Ce dernier contenait une scène de baiser entre deux femmes. 


L'ODJ avec AFP
Mercredi 7 Septembre 2022


Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

L'ODJ Lifestyle | Les Chroniques Radio | Breaking news | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Room | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Quartier libre | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | L'ODJ Stories



Magazine créé avec Madmagz.






















Revue de presse