Menu

Nouveau rebondissement dans l’affaire Saad Lamjarred


Dans un arrêt du 2 mars, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a ordonné, en phase avec les réquisitions du parquet général, le renvoi de l’accusé devant la cour d’assise pour «viol aggravé et violence aggravée»



A lire ou à écouter en podcast :

break_time500msnouveau_r1614955177.mp3 Nouveau rebondissement dans l’affaire Saad Lamjarred  (507.38 Ko)

L’artiste de 35 ans avait initialement été renvoyé en correctionnelle en avril 2019 par un juge d’instruction ayant décidé de requalifier les faits en « agression sexuelle » et « violences aggravées ».

Mais la chambre de l’instruction avait ordonné en janvier 2020 son renvoi aux assises pour viol et il avait alors obtenu de la Cour de cassation l’annulation de cette décision.
 
Selon la cour d’appel, « il existe des charges suffisantes contre le chanteur marocain d’avoir commis, le 26 octobre 2016 à Paris, ce crime et ce délit — ivre et sous l’emprise de la coke — sur Laura P., alors âgée de 21 ans »
 
Et d’ajouter que « l’annulation en avril d’un arrêt similaire par la Cour de cassation pour des raisons de procédure n’aura été qu’un simple sursis. En 2019, le premier juge avait, en l’absence de l’ADN du suspect ailleurs que sur la culotte de sa victime, même requalifié les faits en agression sexuelle aggravée, relevant du tribunal correctionnel. Cette fois, il encourt 20 ans de réclusion ».

Les faits qu'elle dénonce se seraient déroulés sur fond d'alcool et de drogue dans la chambre d'un hôtel parisien, en octobre 2016, quelques jours avant un concert de l'artiste. Incarcéré dans la foulée, Saad Lamjarred avait été libéré sous bracelet électronique en avril 2017.

Dans cette même information judiciaire, l'artiste avait été mis en examen en avril 2017, accusé d'avoir violé et frappé une jeune Franco-Marocaine à Casablanca en 2015. La plaignante s'était ensuite mise en retrait de la procédure et le juge avait ordonné un non-lieu pour ce volet.

Il a également été mis en examen en août 2018 pour le viol d'une jeune femme à Saint-Tropez, sur la Côte d'Azur. Saad Lamjarred avait ensuite été incarcéré durant deux mois et demi avant d'être libéré et contraint de résider à Paris le temps de l'enquête, menée par un juge d'instruction de Draguignan (Var).
 
Selon Le Monde
 
 
 



Zineb Benmoussa


Rédigé par Zineb Benmoussa le Vendredi 5 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 12:55 Reebok X Cardi B : la collab qui fait sens



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté