Menu

Observation et évaluation du processus électoral par le CAOE


Le Collectif Associatif pour l'Observation des Elections (CAOE) porte à la connaissance de l'opinion publique nationale et de l'ensemble des acteurs à l'échelle nationale et internationale, qu'il a lancé le processus de l'observation des élections prévues en septembre 2021 dans notre pays.

Les préparatifs de l'observation des élections, qui auront lieu en septembre 2021, ont duré des mois au cours desquelles des rencontres et des consultations ont abouti à l'élaboration d'une stratégie fondée sur les expériences accumulées par le CAOE, ainsi que sur le référentiel des droits humains, les principes des élections démocratiques et l'éthique de l'observation impartiale.



Le CAOE vise, à travers l'observation et l'évaluation du processus électoral, à contribuer à la consolidation du processus démocratique et au renforcement des principes de citoyenneté et de l'État de droit, et ce en participant à la sensibilisation du public et à la restauration de la confiance dans le processus politique et en protégeant les élections de tout abus.

Les observations recueillies et documentées par le CAOE, dans le strict respect des principes d’impartialité, d’objectivité et d'indépendance à l'égard de toute entité partisane ou organisme gouvernemental, ont pour finalité de susciter une prise de conscience positive stimulant la promotion de la transparence, de la liberté et de la probité du processus électoral.


A la lumière des expériences nationales et internationales pertinentes, le CAOE procède à l'élaboration, la mise à jour et l'adaptation d'un ensemble d'outils tels que les guides et les questionnaires spécifiques aux différentes étapes du processus électoral, tout en tenant compte des amendements récents de textes de lois régissant les élections, les questions liées aux droits des femmes, les droits linguistiques, les droits des personnes en situation de handicap et la participation politique des jeunes.


Conformément à la loi régissant l'observation, le Collectif associatif est en contact permanent avec le Conseil National des Droits de l’Homme en ce qui concerne les accréditations et les sessions de formation au profit des formatrices et formateurs, programmées les 16 et 17 juillet derniers dans six Régions du Royaume.


Dans le cadre de ce processus, le CAOE a pris les décisions suivantes :


- Examiner et analyser l'arsenal juridique et les amendements qui y ont été apportés.


- Mener une étude sur la participation politique des jeunes.


- Assurer l’observation de toutes les étapes du processus électoral.


- Adopter la méthodologie de l'observation indépendante, en mobilisant plus de 2000 observatrices et observateurs.


- Organiser des stages et sessions de formation au profit des encadrants et des observateurs des deux sexes dans les différentes régions et provinces du Royaume.


- Observer la couverture médiatique de la campagne électorale par la presse écrite et électronique ainsi que par les médias audiovisuels.


Constitué d'organisations non gouvernementales, le CAOE a pour mission d'observer les élections et de veiller à l’exercice des droits civiques, la garantie du libre arbitre ainsi que le respect de la volonté populaire et de la liberté d'expression et d'opinion.

Considérant que des élections libres, transparentes et crédibles nécessitent un climat politique adéquat et un contexte des droits humains approprié, contrairement à l'état actuel des droits et libertés dont la tendance est plutôt régressive, il appelle à la nécessité pour l'Etat d'instaurer un climat plus propice à la prééminence des droits et libertés, en prenant des mesures concrètes liées au respect des libertés publiques et en procédant à la levée de toutes les restrictions à la liberté d'association, ainsi que la libération des détenus politiques et d’opinion, arrêtés et condamnés pour leur participation aux mouvements sociaux, des journalistes et des blogueurs, en plus de l'abandon de toutes les poursuites engagées à leur encontre.

De telles mesures s'avèrent indispensables pour restaurer la confiance dans les institutions et assurer un processus électoral marqué par la crédibilité, la probité, la liberté et la transparence.

 

 

 







Mercredi 28 Juillet 2021

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 20:33 Enregistrement de l'état civil en marge des ODD