Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








PSG : Qui va payer ?


S'il fallait des garanties sportives pour garder Kylian Mbappé dans le projet du Paris Saint-Germain, comment le convaincre de rester après le nouveau naufrage de Madrid (3-1) en Ligue des champions où l'échec du mercato doré a été patent ?



PSG : plus qu'une désillusion, une défaite totale
PSG : plus qu'une désillusion, une défaite totale

Un mercato raté

Remontada épisode 3... La seconde mi-temps catastrophique de Madrid  a cruellement souligné en creux le manque d'impact des prestigieux transferts de l'été. Mercredi, le premier fautif, dans l'ordre chronologique, est le gardien champion d'Europe, Gianluigi Donnarumma, arrivé libre cet été. Un dribble de trop face à Karim Benzema a coûté l'égalisation, et derrière l'équipe s'est effondrée. Un autre "Gigi", Buffon, avait précipité la remontada de Manchester United (2-0/1-3) en 2019, en étant responsable d'un but...
Lionel Messi, la recrue méga-star de l'été, recruté avec l'objectif affiché d'apporter la compétition reine du football européen au Paris SG, a encore livré un match loin de ses standards au Santiago-Bernabéu. La "Pulga", qui a gagné quatre fois la Ligue des Champions avec le FC Barcelone, la dernière fois en 2015, enchaîne depuis les humiliations. Remontada de l'AS Rome (4-1/0-3) en 2018, de Liverpool (3-0/0-4) en 2019 et 8-1 contre le Bayern en 2020, et 4-1 au Camp Nou la saison dernière contre... le PSG. 
Les autres recrues? Giorginio Wijnaldum est méconnaissable, et Sergio Ramos, encore absent mercredi, a joué cinq matches dans la saison. Achraf Hakimi a réussi des bons matches, mais n'a pas été bon non plus mercredi.
 

La question Mbappé

Kylian Mbappé, en fin de contrat en juin, est libre de s'engager où il veut. Il n'a pas caché qu'il aimerait un jour porter le légendaire maillot blanc du Real. Le PSG a refusé 200 millions d'euros du club espagnol à l'automne et "va tout essayer" pour le garder, a promis son directeur sportif, Leonardo, dans L'Equipe. Le champion du monde rêve de briller, de gagner la Ligue des champions dans une équipe compétitive. Peut-il le faire au PSG ?
Longtemps après le coup de sifflet final, les ultras madrilènes, restés fêter ce nouveau morceau de bravoure dans leur stade Santiago-Bernabéu, chantaient: "Mbappé! Mbappé!" Comme une répétition pour la saison prochaine... "Kyky", brillant pendant une heure dix avant de sombrer avec le reste de l'équipe, pourrait bien partir rejoindre un club mythique, qui sait gagner les matches même quand il est moins fort, comme ce Real globalement dominé par le PSG sur la double confrontation. Le reste de la saison va être très long pour Paris et Mbappé, avec "seulement" la L1 à gagner, qui n'était vraiment pas son objectif prioritaire. 
 

Qui va payer ?

Ce nouvel échec cruel va entraîner des changements au club. Des têtes vont tomber, mais lesquelles? Mauricio Pochettino est en première ligne. Il n'a pas réussi à emmener le PSG plus loin en C1. La saison passée il avait maté le Bayern Munich (3-2/0-1) et atteint les demi-finales, mais il avait échoué dans la quête du titre de champion de France, conquis par Lille. Il lui a souvent été reproché le déséquilibre d'une équipe qui attaque avec Messi, Neymar et Mbappé mais défend moins bien.
L'Argentin va encore beaucoup entendre parler de son choix d'alterner Donnarumma et Keylor Navas au poste de gardien. Impossible de certifier que Navas n'aurait pas commis cette bourde, mais à aligner ainsi ses gardiens de deux matches en deux matches, "Poche" s'expose à cette critique. Le coach se réfugie derrière un scandale d'arbitrage ("Je ne peux pas le considérer comme une erreur quand j'ai vu une faute", a-t-il dit), mais à 1-1 le PSG était encore qualifié et il restait 20 minutes à jouer.
 
Un mental trop fragile
La façon dont le PSG s'est effondré à la première contrariété est peut-être ce qui est le plus inquiétant. Le Brésilien Marquinhos a joué un de ses pires matches sous ce maillot, emprunté, peu sûr, et directement responsable du troisième but, celui du KO. Presnel Kimpembe a coulé avec son capitaine, son langage corporel trahissant sa fébrilité. Neymar n'a pas sonné la révolte, ni Messi, ni même Mbappé.
Un par un, les joueurs ont tous lâché mentalement, alors qu'avec un but le PSG décrochait la prolongation. Cette troisième remontada en six ans affaiblit la réputation du PSG. Il reste trois longs mois pour préparer une réponse.
 


Jeudi 10 Mars 2022



Lu 16 fois

Journaliste depuis 79 à l'opinion. En savoir plus sur cet auteur

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.








Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html













Partager ce site