Menu

Pourquoi des variants Covid-19 apparaissent-ils maintenant ?




A lire ou à écouter en podcast :

break_time500mspourquoi_1615287556.mp3 Pourquoi des variants Covid-19 apparaissent-ils maintenant ?  (477.47 Ko)

Trois hypothèses  

Première hypothèse, les capacités de détection de ces nouveaux variants ont grandement augmenté durant les derniers mois, rendant ainsi leur identification plus facile. Le premier variant identifié l'a été en Grande-Bretagne, où les capacités de séquençage  des virus sont sans commune mesure avec le reste du monde.

Deuxième hypothèse, l'augmentation des pressions de sélection sur le virus. Le variant brésilien est apparu dans la ville de Manaus, où une étude a suggéré que l'immunité de masse aurait pu avoir été atteinte, ce qui implique que plus de 66 % de la population auraient été infectés. Or les mutations spontanées deviennent bénéfiques dans un environnement particulier.

Autrement dit, si certaines mutations changent suffisamment le phénotype du virus qui les portent (c'est-à-dire ses caractéristiques « observables » : son apparence ou ses capacités) pour qu'il ne soit pas reconnu par les anticorps produits lors de la première vague épidémique, ledit virus se transmettra beaucoup plus efficacement que le variant historique, et deviendra ainsi dominant.

Troisième hypothèse, celle de l'implication de ce que l'on appelle des « CoVID-longs ». Certains patients infectés par la Covid-19, notamment ceux dont le système immunitaire est déficient, développent des formes relativement longues de la maladie. Cela signifie qu'ils gardent le virus pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois dans leur organisme.

Or si le virus évolue quand il se transmet, il évolue aussi au sein des organismes qu'il infecte. Étant donné que les CoVID-longs ont pu faire leur apparition à peu près en même temps un peu partout dans le monde, cette évolution intra-individus pourrait expliquer l'émergence apparemment simultanée des différents variants.

Il est important de noter que les trois hypothèses ne sont pas forcément indépendantes, chacun des mécanismes ayant pu contribuer de façon plus ou moins importante à l'émergence de chacun des variants.


Source : https://www.futura-sciences.com/

La rédaction
Lu 32 fois
Lundi 8 Mars 2021





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 02:15 Le lipœdème, ce n'est pas l'obésité

Lundi 12 Avril 2021 - 23:44 Nos astuces pour réussir le régime



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.