Menu

Que sait-on du variant brésilien ?

Pourquoi le variant brésilien inquiète-t-il les autorités sanitaires ?




A lire ou à écouter en podcast :

que_sait_on_du_variant_bresilien.mp3 Que sait-on du variant brésilien.mp3  (2.35 Mo)

Ce variant aurait émergé au mois de décembre 2020 à Manaus (Brésil). Plusieurs études menées depuis montrent une transmissibilité plus importante par rapport à la souche d'origine. "De plus, ce variant aurait la capacité d’échapper à la réponse immunitaire induite par un premier contact avec des souches d’origine, et pourrait par conséquent accroître le risque de réinfection", commente Santé Publique France dans son bulletin épidémiologique du 30 mars.

Conséquence : ce variant pourrait être moins sensible au vaccin, même si une récente communication scientifique publiée dans le New England Journal of Medicine montre que le vaccin Pfizer/BioNTech aurait un effet neutralisant.

Le variant brésilien serait également plus dangereux.

En effet, selon une étude de l'Association brésilienne des soins intensifs (AMIB), publiée dimanche 11 avril, des patients plus jeunes sont plus gravement atteints qu'avant. Selon ces travaux, un peu plus de la moitié des patients en soins intensifs auraient moins de 40 ans, alors qu’au début de l’épidémie, ils étaient moins de 15%.
"On voit beaucoup plus d’insuffisances respiratoires, d’embolies, d’accidents cardiaques alors que c’était très rare au début de l’épidémie", souligne au Parisien la docteure Marie-Christine Duniau, médecin-conseil au consulat français au Brésil.

Quelle est la situation sanitaire au Brésil ?  

Si Jean Castex évoque ce mardi une situation "dramatique" c’est en raison de l’explosion du variant brésilien. Chaque jour, le pays déplore 4 000 décès et sur le seul mois de mars, 66 000 personnes ont perdu la vie au Brésil à cause du Covid. Ce pays de 212 millions d'habitants est le plus endeuillé derrière les Etats-Unis. Les hôpitaux sont saturés dans certaines régions, notamment à Sao Paulo, la capitale économique. Selon l'AFP, les cimetières y sont débordés.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, est très critiqué pour sa gestion de l'épidémie qu'il minimise, en remettant en question les restrictions sanitaires prises localement. La campagne de vaccination y est par ailleurs lente et décousue en raison du changement de ministre de la Santé à plusieurs reprises. La couverture vaccinale (pour la première dose) est pour l’heure de près de 10%.

Source : Topsanté 



La rédaction


Rédigé par La rédaction le Mercredi 14 Avril 2021


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





L'ODJ WEB MAG



Magazine créé avec Madmagz.



Partager ce site