L'ODJ Média



Racisme : pas de suspension pour Vinicius, tribune fermée à Valence


Rédigé par le Mercredi 24 Mai 2023

Vinicius, qui avait écopé d'un carton rouge lors de Real Madrid - Valence dimanche après avoir été victime d'insultes racistes pendant la rencontre, n'aura pas de matches de suspension, mais une tribune du stade de Valence sera en revanche fermée pour cinq matches, a annoncé la fédération espagnole mardi soir.



"Vu les allégations et les preuves vidéographiques apportées par le Real Madrid quant à l'expulsion à la 90e+5 de Vinicius", la commission de discipline a décidé d'annuler les "conséquences disciplinaires" de cette expulsion et d'autoriser le Brésilien à rejouer dès mercredi (19h30) contre le Rayo Vallecano au Bernabéu pour la 36e journée de Liga, une décision sans précédent en Espagne.

Par ailleurs, ce "comité de compétition", équivalent de la commission de discipline en France, a décidé d'ordonner la fermeture de la tribune Mario Kempes du stade Mestalla de Valence, d'où sont provenues les injures racistes qui ont ciblé Vinicius, pour une durée de cinq matches, à cheval entre la saison actuelle et la prochaine, donc.
Il a aussi infligé une amende financière au club du Valence CF. "Il a été prouvé que, comme écrit par l'arbitre dans son rapport d'après-match, il y a eu des cris racistes envers Vinicius, joueur du Real Madrid, durant le match, altérant le déroulement normal dudit match. Ces infractions étant très graves, il a été décidé d'imposer au Valence CF une sanction économique de 45.000 euros", a annoncé cette commission.

Celle-ci est composée d'un représentant de la Liga, un autre de la fédération et un dernier du Conseil supérieur des Sports espagnols (équivalent du secrétariat d'Etat aux Sports en France).
"Cette commission considère que l'appréciation de l'arbitre a été influencée par l'omission de la totalité de l'échauffourée, ce qui a débouché sur une décision arbitrale erronée. En effet, le fait qu'une partie déterminante des faits ait été omise l'a poussé à adopter une décision arbitraire. Et ce, car il lui a été impossible d'évaluer de manière adéquate ce qu'il s'est passé", ont précisé les responsables dans leur communiqué, au terme d'une réunion qui a duré plus de sept heures d'après la presse espagnole.
 
"J'ignore si c'est juste ou pas. Moi, je pense qu'il faut censurer absolument toute forme de racisme. Ce qui se passe dans le cours du jeu, c'est autre chose. Ca me surprend qu'ils lui aient retiré son carton rouge, une chose n'a rien à voir avec l'autre", a glissé Xavi en conférence de presse après le lourd revers 3-1 du FC Barcelone à Valladolid mardi soir.

Plus tôt dans la journée, la fédération espagnole a procédé à la suspension de l'arbitre chargé de la VAR du match Valence CF - Real Madrid, Nacho Iglesias Villanueva, qui a "omis" de montrer l'intégralité de l'accrochage entre Vinicius, sanctionné d'un carton rouge, et Hugo Duro, qui a échappé à toute sanction alors qu'il a tenté de retenir le Brésilien par le cou.

Selon la presse, Iglesias Villanueva a même été démis de ses fonctions d'arbitre par la RFEF. La fédération, consultée par l'AFP, n'a pas souhaité commenter cette information.





Salma Labtar
Journaliste sportive et militante féministe, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur
Mercredi 24 Mai 2023

Dans la même rubrique :
< >

Chroniqueurs invités | Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | L'ODJ Podcasts - 8éme jour | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Digital & Tech | Eco Business | Auto-moto | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Bookcase | L'ODJ Média | Last Conférences & Reportages