Menu



Redouane: tu as donné ses lettres de noblesse à la profession de délégué médical

Redouane Rhafri, un professionnel de la santé vient de nous quitter à cause de la Covid 19. Je veux lui rendre un ultime hommage


Après le décès de Redouane RHAFRI, LEEM, les entreprises du médicament au Maroc, l’association qui regroupe toutes les sociétés pharmaceutiques au Maroc, ont présenté leurs condoléances à sa famille.

J’espère qu’ils ont fait plus, car il était le principal soutien de sa famille.

Si ce n’est pas le cas, à toutes et à tous ceux et celles à qui il a tendu la main, de faire le nécessaire.



Par Dr Anwar CHERKAOUI

Il n’y aurait eu ni industrie pharmaceutique, ni prescription de nouveaux médicaments, ni participation des médecins à des congrès médicaux internationaux, ni formation médicale continue des professionnels de la santé ( bien que sous influence), ni remontée de l’information aux producteurs des médicaments, s’il n’ y avait pas ce professionnel de la santé, à pied d’œuvre, dans les centres de santé, dans les hôpitaux régionaux et universitaires, dans les cabinets et les cliniques privés, à savoir le délégué médical.
 
Feu Redouane RHAFRI, qui vient de nous quitter, en est la noble illustration, car, il a gravi tous les échelons; de délégué médical, il est devenu patron d’une boîte pharmaceutique à succès.

Et il a tendu la main à plusieurs de ses collègues délégués médicaux, dont certains étaient dans la difficulté. Il leur a fait confiance. Il leur a remis le pied à l’étrier. Et il n’a pas été déçu. Avec lui, ils ont fait le succès d'athéna, la boîte pharmaceutique qu'il a créé.

Redouane RHAFRI, cette force de la nature, ce self made man. Il s’est perfectionné en anglais. Juste avant son décès il venait de décrocher un Master en gestion d’une école prestigieuse.

Je le qualifie de Rambo, le Sylvère Stallone de l’industrie pharmaceutique marocaine.

Il était d’une forte carrure, d’une bonté sans extrême et d’une intelligence très aiguë.  En dehors des jours de travail, à dos de  son VTT, il parcourait des kilomètres et des kilomètres, à penser philosophie, amitié et bien sûr industrie pharmaceutique.

Il était à l’écoute de ses ami e s, c’était un amoureux de la vie.
 
J’ai eu l'occasion de voyager avec lui. On a assisté à un congrès sur la cancérologie dans les pays scandinaves. Il a été très persuasif pour convaincre son laboratoire d' investir de l’argent pour informer et éduquer sur les maladies cancéreuses.
 
La dernière fois que je l’ai eu au téléphone, c’était au début de la pandémie de la covid 19. Il était soucieux pour les conditions de travail de ses collaborateurs, qui ne vont pas pouvoir œuvrer dans des conditions optimales.

Et j’en suis témoin, et je ne suis probablement pas le seul, il m’avait informé  qu’il était sur le point de s’offrir une belle bolide, une voiture luxueuse. Son commerce était florissant et il pouvait se permettre une voiture de quelques dizaines de milliers de dirhams. Et il a préféré, pour motiver ses troupes, distribuer cette somme sur ses proches collaborateurs. Ils vivent encore et doivent témoigner de ce grand acte de générosité. Cela n’est pas étonnant d’un homme comme Redouane RHAFRI.
 
Par ailleurs, juste quelques semaines avant son hospitalisation et son décès, j’étais entrain de lui parler au téléphone, quant il m’interrompi, en m’annonçant  qu’il avait effleuré une voiture, et qu’il devait raccrocher. Quelques minutes plus tard, il me rappela, en m'annonçant que bien qu’il n’y avait aucune égratignures dans le taxi, il avait tenu à dédommager le taxi main.

C’est du RHAFRI pur et dur. Repose en paix cher ami
 
LEEM, les entreprises du médicament au Maroc, l’association qui regroupe toutes les sociétés pharmaceutiques au Maroc, celles qui se disent nationales et celles qui se qualifient de multinationales, ont présenté leurs condoléances à sa famille.

J’espère qu’ils ont fait plus, car il était le principal soutien de sa famille. Si ce n’est pas le cas, à toutes et à tous ceux et celles à qui il a tendu la main, de faire le nécessaire.

 
Par Dr Anwar CHERKAOUI
 



Vendredi 13 Août 2021


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Juin 2022 - 13:01 Le "Nouveau monde"

Samedi 18 Juin 2022 - 01:13 I am her

Coup de cœur | Chroniqueurs invités



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.