Menu

Saignement du nez : Attention à la chaleur et à l’air conditionné




Par Dr Anwar CHERKAOUI

Le grattage du nez,  le surdosage d'anticoagulants, l’air conditionné, les variations de pression et de température, un corps étranger dans le nez, des troubles de l'hémostase, l’utilisation d’un médicament à usage nasal ou un choc violent au niveau du nez, sont les principales causes du saignement du nez. Lodj santé et sciences vous informe sur les gestes à faire et surtout ceux à ne pas faire
 
Le saignement du nez est un écoulement de sang qui s’extérioriser. Le terme médical est epistaxis. Au moins 60% de la population générale va présenter un saignement de nez au moins une fois dans sa vie.
Tous les médecins spécialistes, notamment ORL, considèrent le saignement du nez comme une affection bénigne.
 
Le saignement du nez peut être provoqué par le grattage, le surdosage d'anticoagulants ( produits médicamenteux qui favorise l’hémorragie), l’air conditionné, les variations de pression et de température, un corps étranger dans le nez, des troubles de l'hémostase ( phénomène biologique du corps qui contrôle la coagulation du sang, l’utilisation d’un médicament à usage nasal ( ex, décongestionnant, corticoïdes en vaporisation……). Aussi, un choc violent au niveau du nez peut bien entendu être la cause d’un saignement nasal. Dans ce cas, il faudrait s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une fracture des os du nez.
 
Que faire devant un saignement de nez ?
 
Devant un saignement du nez, la personne qui va intervenir doit porter des gants, pour éviter les accidents d’exposition au sang ( sida, hépatites……..).
Il faut conseiller à la personne victime d’un saignement de nez de bien se moucher pour évacuer les caillots sanguins des fosses nasales.
Ensuite, la personne dont le nez saigne doit cracher les caillots de sang présents dans la gorge et ne pas les avaler, ce qui peut conduire à des vomissements.
Il faut conseiller également de comprimer le nez pendant 10 mn avec le doigt sur une narine ou les deux narines au même temps.
L’utilisation des produits hémostatiques ( qui stoppe l’hémorragie), est aussi recommandée pour réduire le temps de compression, par l’utilisation de tampons, mèches coagulantes, compresses ou pommades dermiques et nasales.
Les produits hémostatiques sont à appliquer dans chacune des narines après 2 à 3 minutes de compression.
L’application du froid au niveau du nez peut également être conseillée pour stopper le saignement
Mais, si jamais, le saignement persiste ou s’il est accompagné de nausée et de mal de tête ou si la personne est sous traitement anticoagulant, il est urgent d’aller consulter un médecin.
 
Quels sont les bonnes attitudes à adopter ?
 
      1- Éviter les changements brusques de température
      2- Éviter le grattage du nez
      3- Ne pas se moucher trop fort après le saignement du nez
      4- Ne pas retirer les croûtes nasales qui peuvent apparaître après le saignement
      5- Éviter la prise d’aspirine (c’est un fluidifiant du sang)
      6-Eviter la consommation d’alcool ou de drogues
      7-Appliquez une crème hydratante à l’entrée du nez pour hydrater les muqueuses nasales
 
Il est à rappeler que l’intérieur du nez est protégé par une minuscule muqueuse qui peut s’éroder facilement et engendrer un micro-traumatisme des vaisseaux sanguins. Le saignement du nez est dû à une lésion de ces vaisseaux et se caractérise par un écoulement de sang généralement d’une seule narine

Par Dr Anwar CHERKAOUI
 


Lu 208 fois
Vendredi 13 Août 2021




Dr Anwar CHERKAOUI

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Octobre 2021 - 14:58 Le cœur entre le maître et la disciple


Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.




Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html

Magazine créé avec Madmagz.


L'ODJ WEB MAG