Samsung a été piraté ! Les hackers menacent de dévoiler des données sensibles


Selon l'entreprise, ni les données des utilisateurs ni celles des employés ne sont concernées par cette attaque.



Presque 200 Go de données volées

La firme sud-coréenne a reconnu avoir été victime de hackers ayant dérobé des données internes, notamment une partie du code source de ses smartphones Galaxy.

Un groupe de pirates sud-américains baptisé Lapsus$ est parvenu à s'emparer des données sensibles de la marque. Le gang assure avoir volé 190 Go de données confidentielles, dont le code source de plusieurs technologies développées par Samsung. L'entreprise assure que les données personnelles des usagers ne sont pas tombées entre les mains des criminels.

La base de données piratées contiendrait aussi le code source confidentiel de Qualcomm, le code source des serveurs d'activation de Samsung et le “code source complet de la technologie utilisée pour autoriser et authentifier les comptes Samsung”

La firme renforce son système de sécurité

Pour prouver l'authenticité des documents, Lapsus$ a publié trois fichiers compressés sur la toile, contenant notamment le code source de Knox, la plateforme sécurisée intégrée aux appareils estampillés Samsung.

Peu après la révélation du piratage, Samsung a adressé un communiqué à plusieurs médias.
« Nous avons récemment été informés qu'il y avait une violation de la sécurité liée à certaines données internes de l'entreprise. Immédiatement après avoir découvert l'incident, nous avons renforcé notre système de sécurité. Selon notre analyse initiale, la violation implique certains codes sources relatifs au fonctionnement des appareils Galaxy, mais n'inclut pas les informations personnelles de nos consommateurs ou de nos employés », a indiqué la firme tech.

Ce n’est pas la première attaque de ces hackers…

Lapsus$ est un groupe de hackers relativement récent, auteur de plusieurs attaques au « rançongiciel » (ransomware) depuis le début de l’année.

Cette attaque nous rappelle celle qui a été lancée, fin février, sur l'entreprise Nvidia, célèbre fabriquant de composants électroniques, par le même gang de hackers.

Le collectif avait publié certains fichiers sur la messagerie sécurisée Telegram, et avait menacé Nvidia d'en partager la totalité si cette dernière ne se pliait pas à ses conditions.

L'odj avec BFMTV

Mardi 8 Mars 2022




Lu 26 fois

Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.