Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Sanae Ghouati : L’idéal du prof universitaire


Le prénom Sanae est d’origine arabe qui signifie « supérieur, sublime, mais qui veut dire aussi : 
« Éclat d’élégance et de splendeur. »



Par Zineb MARJOUF

Comme son nom l’indique, Sanae GHOUATI est une femme sublime, audacieuse, talentueuse et surtout travailleuse.
Elle jouit d’un immense prestige aux médias grâce à son professionnalisme marquant, son savoir-faire, sa culture riche et son intelligence.

C’est l’une des plus fameuses professeures d’enseignement supérieur de l’université Ibn Tofail de Kenitra. Connu par son talent galant et ses grandes réalisations.

Elle sait bien faire de son savoir un art oratoire captant grandement l’attention de l’auditoire.

Femme avec tous les sens du terme : réfléchie, pondérée, mesurée, constructive patiente, posée et surtout d’une forte personnalité qui l’aide à s’imposer dans la sphère sociale. Une fine lectrice, et observatrice du temps et de l’évolution de la pensée littéraire, auteure de nombreux ouvrages et articles, d’ont elle recèle la magie des mots sous l’éteinte de ses doigts.
Donnant vie à ses textes et envie à ses étudiants. 

En étudiant chez madame Sanae GHOUATI, j’ai appris énormément de choses notamment sur : la littérature, le langage, les interactions ainsi que le pouvoir magique que peuvent avoir les mots.

En effet, ces instruments symboliques ne sont pas des simples supports techniques de communication, ils détiennent en soi un énorme pouvoir ; « ils sont soit des fenêtres soit des murs. » Capables de construire comme de détruire. Comme les abeilles : ils ont le miel et l’aiguillon. Et peuvent même exercer ce que Bourdieu Appel une « violence symbolique. »
Les mots sont donc imprégnés d’une multitude de sens et en disent beaucoup sur ceux qui les emploient.
Comme l’affirme bien Socrate : « Parle pour que je te voie. »

Les mots méritent donc la plus grande importance et la règle d’or consiste à savoir manier le verbe pour mener bien la danse !

En étudiant toujours chez madame Sanae GHOUATI, j’ai réalisé pleine de chose que j’ignorais jusqu’à présent et ceci dans plusieurs domaines pas seulement au niveau du langage.

C’est une femme qui a illuminé mon chemin en me mettant sur la bonne voie.
Je vous dis au nom de tous les étudiants : « Merci chère professeure » pour votre temps précieux, votre patience et surtout votre aide.

Nous sommes fières d’être votre produit.

Madame Sanae GHOUATI a su donner un coup de grâce au chemin de plusieurs doctorants en leur tenant la main qui les rend beaucoup plus autonomes. 

Une femme qui mérite beaucoup de respect, libre dans sa pensée et réfléchie dans ses actions.


Rédigé par Zineb MARJOUF



Mardi 10 Mai 2022

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.