Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








Supercoupe de la CAF : L'entraineur et Benhalib décriés par les Rajaouis


Mercredi à Doha, le Raja de Casablanca a servi sur un plateau d’or la Supercoupe d’Afrique à Al Ahly d’Egypte. Selon le quotidien Assabah, ce raté monumental est dû au mauvais coaching de Marc Wilmots et au comportement peu professionnel de Mahmoud Benhalib.



Après avoir résisté aux attaques d’Al Ahly pendant 89 minutes, les joueurs de Marc Wilmots se sont écroulés à la dernière minute, mercredi au Qatar, et ce, avant de perdre la rencontre lors de la séance de tirs au but sur le score de 6-5. Une finale de Supercoupe de la CAF qui a révélé les limites techniques du coach belge et le manque d’implication de certains joueurs, rapporte le quotidien Assabah du 24 décembre.

Ce nouveau sacre permet au club cairote d'asseoir sa domination sur le football africain. Il compte désormais dix titres en Ligue des Champions et 8 trophées en Supercoupe de la CAF, son deuxième en deux saisons successives, réitérant l’exploit réalisé en 2006 face à l’AS FAR et en 2007 contre le club tunisien de l’Etoile du Sahel. En revanche, le Raja voit son compteur arrêté à 2 sacres.

Les supporters des Verts ont tiré à boulets rouges sur Mahmoud Benhalib qui a raté plusieurs occasions pour tuer le match lors des 10 dernières minutes, allant jusqu’à lever la tête pour regarder le tableau marquoir en vue de connaître le nombre de minutes qui le séparent du sifflet final alors qu’il aurait pu jouer le ballon et apporter le danger dans le camp adverse. 

A la 89e minute, Al Ahly lançait un dernier raid et poussait Zniti à un arrêt décisif, mais Mohamed Taher récupérait le ballon et égalisait aux ultimes moments. Les Verts ont perdu la séance de tirs au but sur le score de 6-5, après un raté de Abdelilah Madkour.

Le technicien belge Marc Wilmots, qui est entré dans une colère noire après le but d’égalisation d’Al Ahly, n’a pas donné de déclaration après la rencontre, se contentant de féliciter ses joueurs pour se projeter dans le retour du Raja en Botola à partir du lundi prochain. Or, Wilmots était dans l’incapacité de gérer l’avantage qu’il avait jusqu’à la dernière minute, sans oublier ses choix de joueurs qui laissent perplexes. 
L’entraîneur d’Al Ahly, Pitso Mosimane, a déclaré après le sacre: «Nous avons bien préparé la séance des tirs au but et les joueurs ont été excellents sur les penaltys... Je crois que le Raja aurait pu l'emporter s'il avait essayé de gagner un peu plus. Au lieu de cela, ils ont préféré gagner du temps en restant couchés par terre après quelques contacts».


Lodj avec Le360.ma


Vendredi 24 Décembre 2021



Dans la même rubrique :
< >

Lu 119 fois

Salma Labtar
Journaliste junior à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Revue de presse | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.








Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html













Partager ce site