Menu

Tout ce qu’il faut savoir sur le Covid-19


Sept groupes de variants du virus Sras-Cov2 ont été identifiés au printemps 2020. La virologue Anne Goffard répond à quelques questions très simples concernant le covid-19 en général et, plus spécifiquement, les clades.



 

Pourquoi le virus mute-il ?

Anne Goffard : Au moment où le virus rentre en contact avec les cellules humaines, il se multiplie, produit de nouvelles particules virales et copie automatiquement son génome. C’est ce qu’on appelle une polymérase virale qui va faire des erreurs.

Certaines sont abandonnées et d’autres donnent au virus de nouvelles capacités

Le virus peut-il muter de la même manière dans 2 pays ?

Anne Goffard : Le virus va muter dans 2 pays différents mais pas de la même manière et pas aux mêmes endroits. C’est pour cette raison qu'il est important de caractériser chaque variant.

Que sait-on du variant britannique ?

Anne Goffard : Entre le mois de septembre et le mois de décembre, les Britanniques remarquent qu’il y a à la fois des mutations, c.à.d. des acides aminés qui ont changé, et des délétions d’acides aminés qui ont disparu. Une liste de vingt variants au total, dont 9 ou 10 qui sont dans la glycoprotéine S, la spike. Cette glycoprotéine permet, donc, au virus de s’accrocher aux cellules et d’infecter les personnes concernées. Lorsqu’on est infectés, on fait des anticorps contre cette glycoprotéine

Que sait-on du variant sud-africain ?

Anne Goffard : À la différence du variant britannique, il n'y a pas eu de publication scientifique qui caractérise le variant sud-africain. Les données ne sont pas aussi précises que pour le variant britannique. Cependant, on sait qu’un certain nombre de mutations sont communes au variant britannique et au variant sud-africain, mais qu’il ya des délétions dans le variant britannique qui sont absentes du variant sud-africain. Des variantes assez proches mais différentes.

Les tests PCR détectent- ils ces variants ?

Anne Goffard : Les tests PCR sont efficaces pour détecter le variant, mais ne précisent pas que c’est le variant en question. Il faut faire du séquençage, une technique qui s'avère être longue, lourde et qui coûte très cher.

Les vaccins sont-ils efficaces contre ces variants?

Anne Goffard : Dans un sens, les vaccins sont effectivement efficaces contre ces variants. Cependant, dans le cas où ces variants se développent, il va aussi falloir développer d’autres vaccins.

Faut-il changer la stratégie de lutte contre la pandémie ?

Anne Goffard : La réponse est non. Le variant britannique et le variant sud-africain sont les plus contagieux. Mais dans l'état actuel, selon les connaissances scientifiques, il ne donne pas de maladie plus grave, n’infecte pas plus les enfants que les adultes. Il infecte tout le monde. Sauf qu’il est plus

contagieux. La stratégie de lutte contre la pandémie reste donc la même: respect des gestes barrières et vaccination.

Plus on va arrêter la circulation du virus, plus on a de chances de l'éradiquer.

https://www.youtube.com/watch?v=PLDp9cusm7A
 


Lu 16 fois
Mardi 19 Janvier 2021




Journaliste professionnelle. 30 ans d'expérience à L'Opinion. Actuellement journaliste à Radio Web... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.



Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html





Magazine créé avec Madmagz.




L'ODJ WEB MAG




Partager ce site