Traitement des psychotraumatismes par les mouvements des yeux


La vie d’un homme ou d’une femme est jonchée de traumatismes de différents degrés. Certains sont plus violents les uns que les autres. Ces traumatismes peuvent hanter le quotidien d’une personne au point qu’ils deviennent sources de situations psychologiquement handicapantes.



Écouter le podcast en entier :


Par Dr Anwar Cherkaoui

Aujourd’hui, il y a une thérapeutique à ces traumatismes, qui fait de plus en plus ses preuves : le traitement des psychotraumatismes par les mouvements des yeux. 

Un congrès sera consacré à cette thématique en décembre 2022, a indiqué Pr Abderrazak OUANASS, professeur de psychiatrie et  président de EMDR Maroc ( Eye Movement Desensitization and Reprocessing). 

Ces dernières années, la méthode Eye Movement Dsensitizarion and Reprocessing (EMDR), ou désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, affiche des résultats intéressants particulièrement dans le traitement du psychotraumatisme. 

Son principe repose sur une conception baptisée modèle de traitement adaptatif de l’information. 

A l'origine, l’idée est que nous possédons tous un système de traitement de l’information, qui nous permet d’intégrer les divers aspects d’une expérience ( somatiques, sensoriels, cognitifs, comportementaux et émotionnels). 

Dans des conditions hautement stressantes, telles que des événements traumatiques, ce système se déséquilibre, entravant ainsi l’intégration de l’expérience dans la mémoire autobiographique. 

Les perceptions initiales seraient alors stockées sous leur forme initiale avec les distorsions provoquées par le niveau élevé de stress. 

Durant une séance d’EMDR, tout se passe comme si le contenu de la mémoire traumatique était, de proche en proche, retraité par le cerveau. 

Après chacune des phases de stimulation alternées ( par mouvements oculaires, tapotements sur les mains ou genoux ou sons alternés gauche / droite), le patient est naturellement amené à évoquer les choses qui lui sont venues en tête durant la phase de stimulation. 

 

Il peut ainsi revenir sur des détails de la scène traumatique, des émotions qu’il peut ressentir voir des sensations qu’il peut percevoir au niveau corporel. 

Le processus thérapeutique oscille entre des phases de verbalisation et des phases de stimulation. 

On ne peut alors que constater au cours du traitement combien le contenu de ces associations se transforme en direct pour aboutir à un regard nouveau et plus adapté sur ce qui a causé le psychotraumatisme. 

Il ne s’agit en rien d’un simple processus de désensibilisation, mais d’un traitement en profondeur d’un événement qui initialement pouvait générer peur et angoisses et qui au terme du processus thérapeutique donne lieu à un regard nouveau, plus adapté et qui désormais semble ne plus provoquer de gène, précise Pr Abderrazak OUANASS. 

Par ailleurs, la recherche dans le domaine et la pratique clinique psychiatrique attestent de manière unanime des résultats positifs de l'EMDR dans la prise en charge des troubles anxieux, de la dépression, des troubles associatifs, du traumatisme complexe, des acouphènes ou de certaines douleurs physiques. 

En outre, cette approche s’est adaptée à de nombreuses autres catégories de patients, comme les enfants, les adolescents ou les personnes âgées. 

L’EMDR ne peut plus à ce jour être réduite à la seule psychothérapie du traumatisme. 
C’est une psychothérapie à part entière, susceptible d’apporter des réponses curatives à de nombreux troubles psycho pathologiques, y compris dans la prise en charge des conséquences psychologiques liées à la survenue d’un cancer ou d’une maladie cardiovasculaire. 

Bien que l’EMDR soit une approche récente, elle porte beaucoup d’espoirs, déclare Pr Abderrazak OUANASS. 

Mais de nombreuses questions restent en suspens quant à son mode de fonctionnement. 

L’EMDR, présente l’immense intérêt de fédérer sur le plan mondial des chercheurs et praticiens en sciences humaines, neurosciences et sciences médicales qui travaillent ensemble pour comprendre la nature des processus mobilisés par cette psychothérapie.

Au niveau national, en décembre 2022, des psychiatres marocains et des spécialistes venant d’autres cieux, se réuniront à Agadir pour présenter les dernières données scientifiques sur cette nouvelle technique thérapeutique. 

Rédigé par Dr Anwar Cherkaoui

Lu 565 fois
Mardi 8 Novembre 2022



Rédigé par Salma Chaoui le Mardi 8 Novembre 2022

Lifestyle | Breaking news | Portfolio | Room | Quartier libre | L'ODJ Podcasts | Les dernières émissions de L'ODJ TV | Communiqué de presse | Santé & Bien être | Sport | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | Formation & Emploi | Musiczone | Chroniques Vidéo | Les Chroniques Radio | Stories | L'ODJ i-Magazine | L'ODJ Média


Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Magazine créé avec Madmagz.

























Revue de presse






Le bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail Web   , Application Mobile   , Magazine connecté   , e-Kiosque PDF  , Régies Arrissala


Menu collant à droite de la page