Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search




Un code vestimentaire pour les fonctionnaires de la Culture ?


Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication a constaté le manque de soin de ses fonctionnaires à s'habiller « décemment » sur les lieux de travail ou lors de réunions officielles internes ou externes, en plus de l'accueil d'invités marocains ou étrangers.



codevestimentaire.mp3 A lire ou à écouter en podcast :  (811.88 Ko)

Ce n’est pas une blague à l’humour approximatif ! Il s’agit bel et bien d’une note de service émise par le secrétaire général du ministère. Celle-ci a révélé le « manque d'engagement des fonctionnaires à porter une tenue correcte », considérant que cet aspect reflète l'importance d'améliorer l'image de l'administration et de respecter ses rôles représentatifs de l'État et de la fonction publique .

La note de service est allée jusqu’à appeler à veiller à l'établissement de « règles d’hygiène et de présentabilité » par tous les fonctionnaires hommes et femmes, dans le respect de la charte de bonne conduite de l'agent public visant à une bonne représentation de l'administration et à la conformité du fonctionnaire avec la culture de l'établissement public.


Le document a suggéré de porter un costume complet et une cravate ou djellaba marocaine pour les employés, et un costume ou une robe marocaine pour les employées, et de diffuser le contenu du mémorandum tout en prenant toutes les mesures et procédures pour assurer la bonne application de ses exigences.

La note a suscité une polémique et des réactions insolites sur les réseaux sociaux, notamment sur la nécessité d'approuver une subvention vestimentaire  similaire à la subvention des ustensiles ménagers allouée aux fonctionnaires.
 
L’intention est peu-être bonne, mais faut-il rappeler aux auteurs de cette note que « l’habit ne fait pas le moine », et que les différents métiers de la cultures exigent un habillement adapté selon les cas. D’autant plus que « l'importance d'améliorer l'image de l'administration » passe d’abord par ce que produit le ministère en terme de logistique et de production culturelle, et non pas par l’aspect vestimentaire des fonctionnaires !
 
 





Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur
Mardi 15 Février 2022

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Août 2022 - 06:45 De la lucidité à l’action

Billet



Magazine créé avec Madmagz.