Menu

Un homme vend son dos à 150 000€


Après avoir tapissé des cochons, créé une machine à excréments ou encore détourné des pneus, le (peut-être) dernier artiste surréaliste flamand Wim Delevoye fait de nouveau preuve d’extravagance en choisissant la peau d’un homme pour sa dernière création.



Tout prend vie en 2006 dans une galerie à Zurich qui présente l’artiste belge. Durant son exposition, Wim Delvoye demande l’autorisation d’installer un espace de tatouage et de trouver un volontaire qui lui confirait son dos.

Aussitôt demandé, c’est une employée de la galerie qui propose l’idée à son copain, Tim Steigner, et qui s’empresse de le présenter à l’artiste. « Un très bon choix, un beau garçon, exhibitionniste à souhait », approuve Wim Delvoye

C’est ainsi que Tim, s’est lancé dans une expérience inédite et s’est vu tatoué une œuvre baptisée à son nom. Sur son dos la vierge en prière, « couronnée » d’une tête de mort mexicaine.

En 2008, Rik Reinking, un collectionneur vivant à Hambourg rachète l’œuvre – ou le dos de Tim Steiner – pour la somme de 150.000 €. Dans le contrat, le volontaire autorise que la peau de son dos soit dépecée et tannée après sa mort, pour la remettre à son acheteur.

Pour Wim Delevoye son rêve ultime était de vendre le dos de Tim aux enchères mais sans succès car les maisons de vente ne s’y sont pas frottés. Il faut dire qu’il est illégal de vendre une partie de corps humain, des produits du corps humain ou plus largement tout « objet contrevenant à la dignité humaine », lit-on dans Le Monde.

Selon Parismatch.be



Publié par Zineb Benmoussa / L'ODJ


Rédigé par Publié par Zineb Benmoussa / L'ODJ le Mardi 30 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté