Menu

Un premier film de science-fiction tourné à Marrakech !


Malgré la crise sanitaire, le Maroc a récemment été le théâtre d’un nouveau tournage de film américain.



A lire ou à écouter en podcast :

break_time500msun_premie1615287902.mp3 Un premier film de science-fiction tourné à Marrakech !  (538.97 Ko)

Malgré la crise sanitaire qui sévit encore et les frontières plus ou moins fermées, la résilience est plus que jamais d’actualité. On a appris notamment que le Maroc a récemment été le théâtre d’un nouveau tournage de film américain.

Mais pas n’importe lequel : il s’agit du tout premier film étranger de science-fiction réalisé dans le pays, plus particulièrement à Marrakech et Ouarzazate.  

Gino Justin Hudson McKoy, un homme multi-casquettes : auteur-compositeur-interprète, réalisateur, producteur de films, scénariste et producteur de musique canadien.
Il a jeté son dévolu sur les régions de Marrakech et Ouarzazate, entre montagne et désert, pour le tournage de son premier long métrage dont il assure l'écriture et la réalisation.

Sillonnant les quartiers de la ville ocre durant des semaines, toute l’équipe du tournage a profité de l’hospitalité locale et notamment du Kech Boutique Hôtel & Spa où elle a séjourné.

Prévu l’été prochain, ce film « made in Morocco » est ainsi le nouveau petit bijou du talentueux réalisateur & scénariste canadien.

A noter que le pétillant et dynamique Gino McKoy est un artiste complet. Car, il n’est pas seulement cinéaste, c’est aussi un chanteur et producteur musical de talent. Un vrai passionné qui se dit tout excité de présenter au monde son premier long-métrage.  

Pour vous donner un avant-goût : l'histoire met en scène un jeune diplômé d'université dont la petite amie disparaît dans un éclair aveuglant. Partie à sa quête, il s’engouffre dans un dangereux réseau de distorsions d'un autre monde…

A noter que la plupart des scènes alternent entre les montagnes de l’Atlas et le désert d’Agafay.

En prime, le réalisateur s’est entouré d’une équipe essentiellement marocaine pour la réalisation de son projet. Hormis le patrimoine culturel, il a d’ailleurs été très touché par l’hospitalité marocaine, nouant même de belles amitiés avec certains locaux.

Suite à son gros cœur de cœur pour Marrakech, qu’il a découvert pour la toute première fois, il envisage même d’y revenir pour ses prochains tournages. En attendant, on a trop hâte de découvrir notre ville rouge en mode science-fiction avec les premières images de ce fameux « Lumina »… 

Selon Grazia



Zineb Benmoussa


Rédigé par Zineb Benmoussa le Dimanche 7 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Avril 2021 - 12:55 Reebok X Cardi B : la collab qui fait sens



 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté