Une fiction catastrophe : le PJD gagne les élections de septembre 2021


« Le PJD en sort vainqueur comme chacun le savait malgré les agitations des uns et des autres. L’alternance démocratique est donc reportée à une échéance ultérieure ».



Par Ali Bouallou

Tout le monde s’accorde à dire que le fort de ce parti est son bras caritatif, pour ne pas dire prédicateur, qui préside au bien être des démunis dans les quartiers populaires, toute l’année, sans pré-requis électoral, et dans la légalité absolue puisqu’il le fait sous l’égide de l’aumône et de la bienfaisance prescrits dans le texte divin.

Ce bras caritatif se prénomme Mouvement Unicité et Réforme (MUR), une association islamiste co-fondée en 1996 par Mr. Abdelilah Benkirane, l’ancien chef du gouvernement.

Cette association a réussi, en peu de temps et usant de financements importants, à tisser un réseau d’ONGs de proximité dans les quartiers populaires et depuis peu dans les quartiers aisés.

Dans les premiers quartiers, ces ONGs sont présentes aux rentrées scolaires et pendant les fêtes religieuses pour financer les achats de cahiers/livres, des vêtements de l’Aïd et des moutons du sacrifice. Elles sont également présentes pour prêter main forte pour les subsides quotidiens, les interventions médicales voire chirurgicales et l’achat de soins y afférents.

Fait nouveau, elles y sont également pour donner une image d’ordre public, de propreté et de civisme. Je pense notamment à des vidéos où plutôt des mises en scènes publiées depuis peu sur internet de quartiers  plus-que-parfaits montrant des hommes, pour la plupart barbus, et quelques femmes/jeunes filles voilées pendant des fêtes religieuses…Qui dit mieux ?

Dans les quartiers aisés, ces ONGs installées pour certaines d’entres elles dans de grandes villas, prennent la forme de soutien scolaire pour l’apprentissage de l’arabe, et des principes de base de l’islam, aux petits enfants scolarisés dans des missions étrangères et dont les parents, riches nouveaux pour la plupart, ne veulent pas que leurs enfants grandissent en marge de la culture et des traditions marocaines.

C’est donc une stratégie diabolique, à sens unique, ayant pour objectif de garantir les futurs sympathisants et électeurs du vote islamiste à court, moyen et long terme.

Les autres partis usent de moyens immoraux et éphémères pour avoir des voix, avant les élections, alors que le PJD use de moyens licites, éducatifs et incitatifs au vote PJD indépendamment des scrutins électoraux.

Qu’attendent donc les autres partis pour réagir et faire mieux que le PJD et son bras recruteur, bienfaiteur et ô combien mobilisateur !?

N’y va-t-il pas de notre démocratie* et nos libertés individuelles et collectives ?

* : la démocratie c’est d’abord et avant tout l’alternance politique.

Ali Bouallou



Jeudi 12 Août 2021

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.