L'ODJ Média




89 % des femmes seraient "à haut risque cardiovasculaire"




89 % des femmes ont au moins deux facteurs de risque cardiovasculaire, mais leur suivi est moins fréquent que celui des hommes. En cas d'accident cardiaque, elles sont prises en charge 36 minutes plus tard, avec des conséquences graves sur leur récupération.

Seules 20 % des femmes bénéficient d'un suivi spécialisé malgré le risque accru en période ménopausique. La Fédération française de cardiologie appelle à une sensibilisation pour améliorer la prise en charge des maladies cardiovasculaires chez les femmes.

Lundi 3 Juin 2024



Rédigé par le Lundi 3 Juin 2024


Dans la même rubrique :
< >

Brèves Santé & Bien être



Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces articles, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ce portail d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.



















Revue de presse