Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Afghanistan : Le bébé donné aux Américains a été rendu à son père


La vidéo a ému la planète entière : alors que les évacuations pour fuir les talibans se poursuivent à Kaboul, des Afghans ont fait passer leur enfant par-dessus des barbelés pour le confier à des militaires américains.



 

L’armée américaine a publié vendredi un florilège de photographies montrant ses militaires prenant soin de bébés et de jeunes enfants afghans à l’aéroport de Kaboul, où les opérations d’évacuation chaotiques font l’objet de vives critiques aux États-Unis.

En parallèle, des images émouvantes d’un bébé poussé à bout de bras par des civils vers des militaires américains debout sur le mur d’enceinte, protégeant l’aéroport de la capitale afghane, sont devenues virales.

Sur cette vidéo publiée jeudi sur Twitter, on voit un militaire saisir le nourrisson par un bras, et le hisser, sa couche à moitié défaite, pour le passer au-dessus d’un fil barbelé aux militaires derrière lui, qui le descendent ensuite de l’autre côté.

 

« L’enfant a été soigné puis rendu à son père »

Qu’est devenu ce bébé ? Selon le Pentagone, il a été soigné puis rendu à ses parents. « Les parents ont demandé au Marines de s’en occuper parce qu’il était malade. Le marine que vous voyez l’a donc pris et l’a amené à un hôpital norvégien qui est à l’aéroport. L’enfant a été soigné puis rendu à son père », a répondu un porte-parole du Pentagone.

Interrogé sur ces images, le porte-parole du Pentagone John Kirby a affirmé qu’il s’agissait d’un « acte de compassion ». « Un parent a demandé aux Marines de prendre soin du bébé car le bébé était malade », a-t-il expliqué vendredi en conférence de presse.

« Alors le Marine que vous voyez tendre le bras au-dessus du mur l’a amené dans un hôpital norvégien qui se trouve à l’aéroport. Ils ont soigné l’enfant et l’ont rendu à son père », a-t-il raconté. John Kirby a admis qu’il ne savait pas où le bébé se trouvait désormais.

« Nous avons évidemment la responsabilité de rendre un enfant à ses parents. Et je ne sais pas qui est le père et s’il a demandé un visa d’immigration spécial (SIV), je n’ai pas ce niveau d’information », a-t-il poursuivi.
 

 

L'odj avec Rtbf

Lundi 23 Août 2021


Zineb Benmoussa
Jeune journaliste à l'ODJ , lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

L'ODJ Room | Les émissions de L'ODJ TV | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.