Allo ici Alger «Guerguerat m’a tuer !»




Comment croire que le soi-disant président de la soi-disant République arabe démocratique sahraoui (RASD pour les livres d’histoire), ne pense pas la fameuse citation “Omar m’a tuer” de l'affaire Omar Raddad.

J’ignore si le président Algérien, en Covid rétablissement ou en Covid réanimation ou en Covid intubation, est informé sérieusement des revers successifs accusés par son cabinet diplomatique.

Tout en lui souhaitant un bon rétablissement, j'espère que cette expérience douloureuse lui aurait permis de voir la lumière blanche d’un Grand Maghreb réuni, apaisé et libéré d’un passif dommageable à ses populations et à l’avenir de sa jeunesse.

Sachez Monsieur le président que l'Histoire s'accélère depuis quelques semaines.

À vous de rentrer dans l’Histoire par la grande porte ou de sortir par la petite fenêtre.

Vivement une crise d’intelligence à Alger !

La géostratégie mondiale a bougé dans notre région, elle n’est pas de nature à accepter ni moratoire ni stop and go.

J'espère, sans trop y croire, une crise d’intelligence de l'Etat profond algérien !

Osez Monsieur le président et prenez des risques : ouvrez la frontière, libérez le commerce, faites respirer votre région et rétablissez l’alimentation du gazoduc vers l'Europe.

“Le Match est fini” comme l'affirme un influenceur algérien. 
À Guerguerat, on circule.
À Laayoune et Dakhla, les consulats s’installent en file d'attente. 
La première puissance mondiale, les USA, crie bien fort sa reconnaissance de la souveraineté marocaine sur nos régions du Sud. 
L'Angleterre finira par suivre l’Oncle Sam.
Les pays arabes et musulmans applaudissent par des communiqués officiels.
Les Russes et les Chinois ne condamnent pas à votre grande surprise.
Les Européens, Ah ! ces Européens (la France et l’Espagne en particulier), comme à leurs habitudes regardent passer le train, mais ils sauteront dans le dernier wagon. 

Créons une sortie de crise salutaire

En Afrique, il n’y a pas photo, la CEDEAO a tranché et recommande le déploiement du projet du gazoduc et fibre optique de l’Afrique de l’Ouest Nigéria-Maroc (NMGP).
Et la liste n’est pas exhaustive. 

Alors, cher(e)s voisins et voisines créons une sortie de crise (Covid-19) ensemble car tout le monde est fatigué de notre mésentente, vestige de la guerre froide.

Une belle opportunité pour notre génération, pour se racheter et pour ouvrir un horizon d’espoir pour 100 millions de Maghrébins.

Allô Alger ici Rabat 

 




Lundi 14 Décembre 2020

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | L'ODJ Podcasts | Communiqué de presse | L'ODJ Lifestyle | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Replay vidéo outdoor | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.






Avertissement : Les textes publiés sous l’appellation « Quartier libre » ou « Chroniqueurs invités » ou “Coup de cœur” ou "Communiqué de presse" doivent être conformes à toutes les exigences mentionnées ci-dessous.

1-L’objectif de l’ODJ est de d’offrir un espace d’expression libre aux internautes en général et des confrères invités (avec leurs accords) sur des sujets de leur choix, pourvu que les textes présentés soient conformes à la charte de l’ODJ.

2-Cet espace est modéré  par les membres de la rédaction de lodj.ma, qui conjointement assureront la publication des tribunes et leur conformité à la charte de l’ODJ

3-L’ensemble des écrits publiés dans cette rubrique relève de l’entière responsabilité de leur(s) auteur(s).la rédaction de lodj.ma ne saurait être tenue responsable du contenu de ces tribunes.

4-Nous n’accepterons pas de publier des propos ayant un contenu diffamatoire, menaçant, abusif, obscène, ou tout autre contenu qui pourrait transgresser la loi.

5-Tout propos raciste, sexiste, ou portant atteinte à quelqu’un à cause de sa religion, son origine, son genre ou son orientation sexuelle ne sera pas retenu pour publication et sera refusé.

Toute forme de plagiat est également à proscrire.