Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search








CAN : Jeu approximatif, coaching bizarre....élimination à la clé


Les prolongations, on n’y a pas échappé lors de ce duel pour une place en demi-finale de la 33e CAN entre deux poids lourds du football Africain, l’Egypte et le Maroc.



Tout a commencé tôt dans la partie quand Ayman Ashraf fauchait Achraf Hakimi dans la surface de réparation, l’arbitre Maguette N’Diaye ne le sifflait pas mais pour autant, mettait la main sur son oreillette.

Après avoir vérifié la situation sur l’écran de contrôle il accorde un penalty au Maroc. Ce dernier est parfaitement transformé par Sofiane Boufal ! 1-0 pour le Maroc !

Par la suite, les Lions de l’Atlas timorés loin de leur superbe, oublient de jouer et laissent la balle toute une mi-temps durant, à des pharaons laborieux et peu efficaces au regard des plusieurs tirs dangereux subis et où Bounou s’est illustré sauvant à trois reprises au moins ses buts.

Tout va s’écrouler pour les hommes de Wahid Hallidovic dix minutes après le retour des vestiaires quand l’Egypte égalise par l’inévitable Mohamed Salah qui inscrit son 2è but de de la compétition.

Sur un corner Abdelmonem s’impose d’un heading dans la surface et place un coup de tête puissant repoussé par Bounou. Seul dans le petit rectangle, le numéro 10 égyptien en bon renard  des surfaces exécute le gardien des Lions de l’Atlas.

Le reste ne sera que l’histoire de gestion du temps où l’on joua à se neutraliser jusqu’à la fin du temps règlementaire avec ce seul coup éclat à travers une reprise de Nayef Aguerd repoussée sur sa barre transversale par le gradien Gabaski qui se blesse sur l’action. L’arbitre sifflera la fin du temps réglementaire sur ce score nul.

Et ce qui devait arriver arriva, avec son jeu de corps Mohamed Salah, d’un coup de rein, le meilleur joueur de la partie (un but une passe décisive) élimine dans la profondeur, Aguerd centre du droit au second poteau pour Trézéguet, qui laissé seul, conclut du plat du pied ! L’Égypte passe à 2-1 devant.

Elle a renversé pour ce faire le Maroc et tous ses espoirs. Sur la physionomie du match peut-être le plus terne de cette compétition, la qualification des Pharaons est méritée. Quant aux Lions de l’Atlas, ce n’est pas qu’ils ont mal joué c’est qu’ils n’ont pas joué du tout, ils se sont vus trop beaux croyant être arrivés à leurs fins trop tôt dans cette CAN.

D’un autre côté on comprend très mal le coaching très approximatif de Wahid avec des changements dont il est le seul à avoir le secret et qui agacent le commun des spectateurs marocains. Grogne en perspective.  En attendant il y a d’autres échéances notamment le mondial du Qatar et le coach, si coach restera, n’a pas le droit de se rater, personne dans la planète foot ne lui pardonnera.



LODJ avec Hespress


Lundi 31 Janvier 2022



Lu 87 fois

Salma Labtar
Journaliste junior à lodj.ma, lauréate de l'ISIC En savoir plus sur cet auteur

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.








Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html













L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution

 

 



Partager ce site