Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search









Des chercheurs marocains contribuent au projet du plus grand télescope marin du monde


Le Maroc participe avec l’Espagne, l’Italie, la France et la Grèce à la mise en place du plus grand télescope marin du monde.



 


Il est «le seul pays arabe et africain» à y participer. Selon Al Jazeera , des experts marocains de l’Université Mohammed V de Rabat et de l’Université Mohammed Premier d’Oujda contribuent à ce projet intitulé "Next Generation of Neutrino Telescopes", mais qui est plus connu sous le nom de "Km3Net".

Ce dernier concerne l’installation d’un télescope dans la mer Méditerranée pour observer l’univers, examiner ses sources d’énergie et étudier la façon dont les unités optiques se propagent dans l’univers.

Selon le physicien Yahya Tayalati, enseignant-chercheur à l’Université Mohammed V et coordinateur du projet au Maroc, ce télescope est toujours en construction et sera finalisé d’ici la fin de 2025.

Il explique que ce chantier est une «immense infrastructure de recherche pluridisciplinaire», reposant sur un réseau de télescopes marins spécialisés dans la surveillance des particules de neutrinos. Tayalati indique aussi que c’est en 2009 que la première phase d’études d’ingénierie, d’assemblage et d’exploitation de prototypes a été réalisée, après que la mise en place de ce télescope est devenue «l’un des projets prioritaires en Europe».

 

Le Maroc est ainsi le seul pays arabe et africain à participer au projet du plus grand télescope marin du monde

Des chercheurs marocains contribuent au  projet du plus grand télescope marin du monde
Le chercheur marocain souligne que «ce dispositif unique ouvrira une nouvelle fenêtre sur l’univers, car il cherche à détecter la très faible lumière émanant des interactions des neutrinos atmosphériques et cosmiques dans l’eau.
Nous cherchons à étudier les propriétés de ces particules à travers leurs oscillations pour mesurer la hiérarchie des masses».

Il précise aussi que la contribution du Maroc consiste à la création d’une unité nationale à la Faculté des sciences de Rabat spécialisée dans la fabrication d’unités optiques numériques pour le télescope et une autre à la Faculté des Sciences d’Oujda, spécialisée dans la fabrication de routeurs électro-optiques."
 Al Jazeera 
rappelle aussi que le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur a alloué deux millions de DH à ce projet international. 

Samedi 13 Novembre 2021


Hafid Fassi fihri
Hafid Fassi Fihri est un journaliste atypique , un personnage hors-normes . Ce qu'il affectionne,... En savoir plus sur cet auteur

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.