Menu

Exposition consacrée aux œuvres graphiques de feu Farid Belkahia


Jusqu’au 30 août prochain, le musée Mathaf Farid Belkahia, à Marrakech, abrite la nouvelle exposition "Farid Belkahia - Œuvres graphiques : estampes, gravures, lithographies, sérigraphies".



Rétrospective de ses œuvres 

L'exposition révèle l’une des facettes de l’œuvre graphique du défunt artiste, peu connue mais qui est pourtant si féconde et si poétique. Elle est une rétrospective des œuvres de Farid Belkahia qui est présentée actuellement au Musée national d’art moderne au Centre Pompidou, à Paris, et qui fait la part belle à son œuvre graphique. Chez le défunt artiste, la pratique du dessin était une passion au quotidien et sa production graphique était importante, tant numériquement que par l’éclairage qu’il permettait de poser sur son œuvre et sa vie.

Les nombreux dessins accumulés par l’artiste sont comme une réserve de formes et d’idées, mais aussi comme un désir qui s’explore à travers une multitude de procédés. Feu Farid Belkahia, ayant envie de partager cette passion avec le plus grand nombre, a eu recours à l’estampe qui lui permettait d’imprimer un nombre d’exemplaires limités, des œuvres de manière identique ou rehaussées à la main. 

La Fondation Farid Belkahia met en lumière la production d'estampes

L'exposition donne l'opportunité de découvrir des estampes obtenues par différents procédés de reproduction, tels que la gravure, la lithographie et la sérigraphie, mais également des monotypes ou encore des procédés numériques apparus récemment. Ces estampes délicates sont liées à l’intime, au ressenti ou poétique mais aussi, ces livres d’artistes alliant texte et image, et des portfolios qui sont souvent conçus en collaboration avec les amis poètes de Feu Farid Belkahia.


Farid Belkahia, l’un des fondateurs de l’art contemporain au Maroc
 
Farid Belkahia (1934-2014), est considéré comme l’un des fondateurs de l’art contemporain au Maroc. Dès les années soixante, Belkahia a mené une recherche artistique aux expressions multiples et un travail de réflexions fondamental sur les nouvelles voies d’accès à la modernité.

L'artiste utilisait pour ses œuvres le cuivre, la peau, les bois découpés, les colorants naturels, recréant, notamment à partir des signes berbères, des symboles graphiques universels.


LODj avec Aujourd'hui.ma
Mercredi 14 Juillet 2021









Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html




L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution

Voir aussi nos Packs - Partenariat - Annuel - L'ODJ







Magazine créé avec Madmagz.















L'ODJ WEB MAG

Partager ce site