Menu

Formation gouvernementale: Al Othmani décline l'invitation d'Akhannouch


​Le Parti de la justice et du développement (PJD) s'est excusé de ne pas pouvoir rencontrer le chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, afin de participer aux consultations pour former la prochaine majorité .



 
 Dans ce contexte, Aziz Akhannouch avait d'ailleurs reçu mercredi matin Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, dont le parti a remporté 23 sièges, et Abdessamad Archane, secrétaire général du Mouvement démocratique social MDS, qui a remporté 5 sièges, alors qu'il devait recevoir El Othmani, directement après sa rencontre avec Benabdallah, vu le nombre de sièges obtenus.
 
Le chef du RNI, Aziz Akhannouch, avait annoncé qu'il devait rencontrer mercredi, le reste des partis représentés au parlement, en plus de ses réunions avec les dirigeants des partis qui ont remporté les premières places lors du vote de septembre.
 
Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, avait déclaré ce matin que son parti n'avait reçu aucune offre de participation au gouvernement, après avoir rencontré Aziz Akhannouch, chef du RNI, qui est en charge de former le gouvernement.
 
Benabdellah a ajouté que sa visite au siège du parti de la colombe et sa rencontre avec le Premier ministre désigné s'inscrivait dans le cadre de la communication entre les partis, qui est une visite protocolaire, notant que son parti n'avait pas demandé à participer au gouvernement.
 
Le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme a félicité le Premier ministre désigné, exprimant son espoir que le gouvernement d'Aziz Akhannouch soit en mesure de relever les défis que traverse le pays, notamment sur le plan économique vu les dommages causés par la pandémie.

Les consultations pour former le gouvernement ont commencé lundi dernier, lorsqu' Aziz Akhannouch avait reçu le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, Nizar Baraka, et le secrétaire général du PAM, Abdellatif Wahbi, qui était accompagné de la présidente du Conseil national du parti, Fatima Zahra Al-Mansouri.

Il a également rencontré le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachkar, qui était accompagné de Habib Al-Maliki président sortant de la Chambre des conseillers, et du secrétaire général du Parti du mouvement populaire , Mohand Laanser, accompagné du membre du bureau politique du parti, Mohammed Ouzzine, puis du secrétaire général du Parti de l'Union constitutionnelle, Mohammed Sajid.

Il est à noter que le RNI a remporté les élections législatives avec 102 sièges, suivi du Parti Authenticité et Modernité avec 87 sièges, et du Parti de l’Istiqlal qui a remporté 81 sièges l’Usfp qui a obtenu 35 sièges.

Mauvais perdant ou réaliste, Al Othmani aura raté une occasion d'accepter la défaite avec le sourire et d'aller de l'avant. Son image personnelle, et celle de son parti auraient été  plus positives s'il avait accepté l'invitation du RNI.

Mercredi 15 Septembre 2021


Mustapha Bourakkadi
Journaliste sans la prétention de détenir la science infuse... ma seule ambition est de rapporter... En savoir plus sur cet auteur








Inscription à la newsletter

Plus d'informations sur cette page : https://www.lodj.ma/CGU_a46.html




L’ODJ : Invitation à collaboration & contribution

Voir aussi nos Packs - Partenariat - Annuel - L'ODJ







Magazine créé avec Madmagz.















L'ODJ WEB MAG

Partager ce site