Menu
lodj lodj
séprateur .png
lodj
Twitter
YouTube
Digital TV
LinkedIn
Facebook
Instagram
Tiktok
search







Gaspillage alimentaire : il est temps d'agir !


Les restaurants, les ménages et les commerçants jettent un nombre important de produits alimentaires chaque mois. Pour faire face à ce fléau, plusieurs pays ont instauré des projets de loi visant à gérer la situation. Mais qu’en est-il du Maroc ?



Le changement de mode de vie et des habitudes de consommation des populations ont entraîné un sérieux problème. Avec le large choix offert au magasin, le consommateur est souvent mené à acheter en grosse quantité sans réussir à tout consommer. Cependant, le consommateur est loin d’être le seul responsable. En effet, tout le système de production joue un rôle dans ce gaspillage alimentaire phénomène nuit à l’environnement.

Selon les estimations de Programme des Nations unies pour l’environnement, 3.319.524 tonnes de nourritures sont jetées au Maroc, soit 91kg par habitant, par an. A ajouter que ces chiffres augmentent pendant le Ramadan. Selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), pas moins de 84,4% des foyers marocains jettent de la nourriture préparée pendant la période du Ramadan qui n’a pas été consommée. Ce gaspillage alimentaire impacte gravement la planète.

Gaspillage alimentaire, quel impact ?

Le gaspillage alimentaire représente une énorme perte d’énergie et de ressources. Il faut savoir que l’équivalent en eau du lac de Genève est, chaque année, gaspillé dans la production alimentaire et 30% des terres cultivées sont occupées à produire du gaspillage alimentaire et ne sont pas productives. Ce gaspillage impacte l’écologie et l’économie de la planète. On a tendance à oublier qu’avant d’arriver dans nos rayons et assiettes, les aliments ont dû être cultivés, stockés, transportés et distribués.
Le gaspillage alimentaire est, en effet, responsable d’un chiffre considérable des émissions de gaz à effet de serre. Il augmente de manière considérable la quantité de déchets produits.

Qui dit gaspillage alimentaire dit gaspillage d’argent. Selon la FAO, cette perte coûte près de 1.000 milliard de dollars (900 millions d’euros) chaque année. Les produits les plus jetés sont les racines et tubercules, les fruits et légumes (45%), le poisson (35%), les céréales (30%) et la viande (20%).

"Too Good To Go"

Pour gérer et diminuer le gaspillage alimentaire, une start-up a créé le concept "Too Good To Go". Le but est d’encourager les citoyens à jouer leur rôle dans la lutte contre ce phénomène. Dans une application gratuite, les restaurants proposent des paniers surprise qui contiennent les repas non vendus pendant la journée, et les consommateurs choisissent un panier. La qualité est garantie avec un prix, généralement, plus bas.

Au Maroc, une application similaire a été créée en 2021. A travers "Fooddeals", les jeunes entrepreneurs marocains souhaitent contribuer à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à créer un lien entre les restaurants et les citoyens pour limiter les dégâts.

Des amendes contre le gaspillage alimentaire

Le gouvernement espagnol a suivi les pas de la France et de l’Italie, et a présenté un projet de loi visant à gérer le gaspillage alimentaire. L’Espagne compte, également, instaurer des amendes contre les restaurants et supermarché jetant de la nourriture. Le gaspillage est désormais un crime.

Le Maroc est, également, impacté par ce phénomène, pour cela, le gouvernement doit agir et rapidement. Diffuser des campagnes de sensibilisation, instaurer des amendes et contrôler régulièrement les commerces concernés. Il est temps d’agir !

Que faire ?

Chacun de nous peut contribuer à la lutte contre le gaspillage en appliquant des gestes simples et en introduisant un mode de vie plus responsable. Il faut faire l’inventaire et préparer une liste avant de faire les courses pour éviter la surconsommation. Avant de cuisiner, il faut prendre la bonne quantité. L’utilisation des applications comme Too good to go et Fooddeals est, également, très recommandée. Surtout, il faut éviter de jeter les produits encore consommables.

 
Samedi 11 Juin 2022


Rokia Dhibat
Jeune journaliste, lauréate de l'ISIC. En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Les émissions de L'ODJ TV | L'ODJ Room | Revue de presse | L'ODJ Podcasts | L'ODJ Lifestyle | Communiqué de presse | Sport | Breaking news | Quartier libre | Santé & Bien être | Culture & Loisir | Conso & Environnement | Recettes de cuisine | MOOC & Webinaire | Vidéo Replay | Digital & Tech | Musiczone | L'ODJ Média | Magazine | Small Business | Home sweet Home | Auto-moto | EduWhatsUp



Magazine créé avec Madmagz.