Menu

La confidentialité des données personnelles face aux réseaux sociaux




Par Mehdi bousellama

Il ne fait aucun doute que les sites de réseautage social sont des sites reliant les individus publié partout sur la planète. Ces sites s'étendent de l'état à autre, d'une ville à l'autre, et du campus à un autre campus. Les réseaux sociaux peuvent être définis comme tous les sites reliant les personnes (amis, connaissances, collègues) et discuter de leurs intérêts communs (tels que des goûts musicaux, des sentiments romantiques ou de la vie professionnelle).

La collecte des données personnelles

La collecte des données personnelles est devenue accessible, facile grâce au développement technologique. Les entreprises peuvent collecter ces derniers a travers un formulaire lors d’une création d’un compte sur un réseau social, lors d’un événement organisé par une société où le client remplie un formulaire papier ainsi que les cookies à travers les recherches effectués et les pages visités qui sont exploitées pour collecter les informations de l’internaute.

Les risques inhérents à la protection des données personnelles

Dans l’environnement internet, les flux d’informations et de communications dépassent les barrières géographiques. Les personnes donnent leurs informations sur les matrices internes et externes et qui sont un lieu qui n’est pas bien connu, ce qui soulève un risque d’utilisation abusive de ces données dans les pays où les niveaux de protection juridique ne sont pas disponibles. Les lois nationales ne peuvent pas servir beaucoup dans ce cas.

La loi 09-08 de la protection des données personnelles qu’on est il au Maroc ?

Un nom qui apparaît sur un fichier, un numéro de téléphone ou d’immatriculation est une information à caractère personnel. Bien plus, les groupements d’informations, tels que l’association d’une date et d’un lieu de naissance, d’un nom et d’un numéro de téléphone, ou d’une adresse et d’un numéro de sécurité sociale constituent des données à caractère personnel.  

L’association du Médiateur pour la démocratie et les droits de l’Homme (MDDH) précise que le Maroc doit adapter et faire évoluer ses capacités digitales pour la protection des données personnelles face au développement numérique.

La MDDH souligne que  la sensibilisation à l’importance de la vie privée doit être intégrer dans le cursus et les programmes d’enseignement  est  devenue primordiale.

Par Mehdi bousellama



La rédaction


Rédigé par La rédaction le Lundi 29 Mars 2021

Dans la même rubrique :
< >


 L’ODJ dispose d’un service de streaming audio “Commentaire” pour renforcer la proximité et favoriser les interactions avec ses lecteurs.

Cher(e)s lecteurs et lectrices, vous pouvez réagir à cet article, sans avoir à écrire un commentaire,  via cette fonctionnalité en enregistrant simplement des messages d’une durée de 30 secondes.

Commencer par citer le titre de l'article et réagissez sur le contenu ou interpeller son auteur.

Envoyer votre message Audio , sous réserve de modération , il sera diffusé sur la Web radio Radio L'ODJ dans le programme dédié chaque jour à vos commentaires audios 




 

Le Bouquet L'ODJ : Web Radio    , Portail lodj.ma    , Application mobile    , Magazine Web connecté